Actualités

GRIPPE en France : 7 décès liés majoritairement au virus H1N1

Actualité publiée il y a 11 années 5 mois 3 semaines
InVS

Le dernier bilan de l'Institut de veille sanitaire confirme une activité épidémique grippale bien au dessus du seuil épidémique. Avec 440.000 consultations chez les médecins généralistes et une progression de +40% des diagnostics de grippe, la prévision de l’Institut de veille sanitaire reste à la hausse pour la semaine prochaine. Si les 3 souches A/H1N1, A/H3N2 et B continuent de circuler, le virus grippal A/H1N1 semble devenir majoritaire et reste à l'origine des cas graves. Ainsi, cette semaine, plus de 1.700 passages aux urgences et 85 cas graves ont été rapportés.

Pour la seule semaine 52, le nombre de consultations attribuables à la grippe parmi les consultations pour syndromes grippaux est estimé par le réseau sentinelles à 208.500, Cette estimation ne prenant pas en compte les cas de grippe non vus par les médecins généralistes. En France métropolitaine, cette même semaine, l’incidence des cas de syndromes grippaux (SG) vus en consultation de médecine générale a été estimée à 438 cas pour 100.000 habitants (vs 286/100 et 167/100.000 sur les 2 semaines précédentes), soit 275 000 nouveaux cas. Des chiffres bien au dessus du seuil épidémique (177 cas pour 100 000 habitants).

Les régions les plus touchées, au dessus du seuil épidémique, sontle Nord-Pas-de-Calais (1142/100.000), Basse-Normandie (600), Poitou-Charentes (579), Ile-de-France (574), Centre (469), Champagne-Ardenne (398), Bretagne (393), Rhône-Alpes (342), Pays-de-la-Loire (309), Franche-Comté (282), Provence-Alpes-Côte-d'Azur (233), Languedoc-Roussillon (194) et Limousin (188) (voir carte ci-contre).


L'âge moyen des personnes touchées est de 30 ans. Chez les enfants de moins de 2 ans, les appels pour « bronchiolite et pathologies respiratoires du nourrisson » se sont stabilisés : ils représentent 50% de l'activité SOS Médecins pour cette classe d'âge, les autres appels étant majoritairement liés aux gastro-entérites. Entre les semaines 51 et 52, le volume total d'activité des associations SOS Médecins a fortement augmenté chez les adultes (+34%) alors qu'il est en diminution chez les enfants (-14%). On observe un pic d'activité chez les plus de 75 ans le 1er janvier et chez les 15-74 ans le 2 janvier.

En France, la distribution du virus dans la population générale, étudiée à partir des prélèvements réalisés par le Réseau des Grog se répartit de la façon suivante :

24% des souches identifiées sont donc de type H1N1. Elle est donc comparable aux données récemment publiées par l'OMS pour l'ensemble du monde.

- 53% de virus grippaux de type A : 32% A/H1N1, 12% A/H3N2 et 6% A non sous-typés,

- 47% de virus grippaux de type B,

- 1% de virus grippaux de type C.

Le virus grippal A/H1N1 semble devenir majoritaire.

72 cas graves ont été signalés, au 5 janvier 2011, dont 47 depuis le précédent bilan, le plus souvent confirmés virologiquement et liés principalement au virus A(H1N1). 7 décès sont survenus, l'InVS estime le taux de mortalité à 2%.