Vous recherchez une actualité
Actualités

GRIPPE: L'activité épidémique amorce sa décrue

Actualité publiée il y a 5 années 9 mois 3 semaines
Grog- Sentinelles-InVS

Près de 3 millions de personnes ont consulté pour symptômes grippaux depuis le début de la saison et les virus grippaux A et B continuent à circuler dans toutes les régions de France métropolitaine. La grippe est maintenant au-dessus du seuil épidémique depuis 9 semaines et selon les Réseau GROG, l'activité grippale reste très soutenue et stable depuis le début du mois de février, mais pourrait avoir atteint son pic et amorcer sa décrue cette semaine.

En France métropolitaine, la semaine dernière, l'incidence des cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale, estimée à 878 cas pour 100.000 habitants reste au-dessus du seuil épidémique (159 cas pour 100.000 habitants). L'activité épidémique continue d'augmenter en


France après 9 semaines d'épidémie. Les incidences les plus élevées ont été notées en Nord-Pas-de- Calais (1.637), Champagne-Ardenne (1169), Corse (1146), Languedoc-Roussillon (1062), Midi-Pyrénées (1061), Rhône-Alpes (971), Auvergne (969), Centre (957) et Limousin (940).

L'impact de la grippe sur les collectivités de personnes âgées semble plus limité que les années précédentes. 409 foyers d'infections respiratoires aiguës (IRA) ont été signalés à l'InVS depuis le début de la saison. Au total, 4.532 cas ont été recensés, 342 hospitalisés et 101 sont décédés. Dans ces collectivités, le taux de mortalité grippale atteint les 3%, malgré une couverture vaccinale moyenne contre la grippe des résidents de 83%. La couverture vaccinale moyenne contre la grippe du personnel reste faible à …22%.

Les cas graves majoritairement lié aux virus de type A : En dehors des collectivités de personnes âgées, 393 personnes ont été admises en services de réanimation. Ces cas graves ont été majoritairement infectés par un virus de type A et présentaient pour plus de 2/3 d'entre eux un facteur de risque. 45 décès sont survenus, mais le taux de mortalité est inférieur à celui de l'année dernière, précise l'InVS.

L'arrivée des vacances scolaires et la fermeture des écoles devraient toutefois favoriser la décrue épidémique.

Autres actualités sur le même thème

Pages