Vous recherchez une actualité
Actualités

GRIPPES porcine, aviaire, virus mutant et supervirus: Risques de glissement et de réassortiment

Actualité publiée il y a 8 années 7 mois 1 semaine
OMS-CDC

H1N1, le virus de la grippe porcine vient, à son tour de faire un premier décès, sur son lieu de naissance, le Mexique, tout comme le virus de la grippe aviaire a fait il y a seulement quelques jours son retour, avec aussi un décès, près de Hong Kong. Dans le même temps, ces dernières semaines, un nouveau variant de la grippe porcine nommé A v A (H3N2) a infecté 12 Américains, et il possède le gène M provenant d'un virus A (H1N1) pdm09. Et l’OMS s’inquiète de la résurgence des virus grippaux et prend toutes réserves sur ce nouveau virus H5N1 hautement pathogène, créé par ces scientifiques hollandais.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

C'est le Ministère mexicain de la santé qui a officialisé ce premier cas mortel, le 6 janvier, survenu dans le Tlaxcala, à moins de 200km km de Mexico. Mais ce n'est pas tout, 7 autres cas de grippe H1N1(vignette) auraient été enregistrés depuis décembre dans cet Etat.


L'OMS a réaffirmé, lors de son dernier avis sur les recherches portant sur les virus grippaux, son inquiétude sur la résurgence des grippes et sur le risque de mutation du virus. Car la grippe se distingue d'abord par la très grande variabilité de ses virus, dont on voit un exemple actuellement avec le nouveau variant américain.

Le glissement antigénique reste possible jusqu'à la mutation totale. C'est le processus utilisé par les scientifiques hollandais pour obtenir ce nouveau supervirus aviaire transmissible à l'homme, et c'est le processus naturel suivi par le virus variant identifié ces dernières semaines aux Etats-Unis: Il a « emprunté » 7 gènes présents dans le virus triple réassortant H3N2, le virus de la grippe porcine « classique » et 1 gène, le gène M provenant d'un virus A (H1N1) pdm09, un virus saisonnier qui circule actuellement chez les humains…Jusqu'à la cassure antigénique ? Un virus qui aurait « glissé » suffisamment pourrait mettre l'Homme en situation d'échec immunitaire car dépourvu des anticorps nécessaires pour se défendre.

Le risque est donc le réassortiment entre plusieurs virus. A/H1N1 a une faible virulence mais une haute contagiosité. Sa virulence pourrait augmenter s'il s'hybridait avec A/H5N1, par exemple. Un réassortiment conférerait au virus ainsi créé une transmissibilité interhumaine plus élevée, que le virus aviaire n'a pas vraiment.

Les institutions sanitaires internationales veillent, la FAO (Food and Agriculture Organization), l'OIE (World Organisation for Animal Health- carte des foyers de H5N1 sur les oiseaux et volailles) et l'OMS travaillent actuellement étroitement ensemble à la surveillance des nouveaux virus grippaux.

Sources : OMS, OIE, Salud, CDC « How the Flu Virus Can Change: “Drift” and “Shift””

Lire aussi :

La GRIPPE AVIAIRE fait 1 décès à Hong Kong

GRIPPE: Apparition d'un nouveau virus variant aux Etats-Unis

GRIPPE AVIAIRE: L'OMS met en garde contre le supervirus H5N1

Autres actualités sur le même thème