Vous recherchez une actualité
Actualités

GROSSESSE et TABAGISME PASSIF : Des milliers d’enfants mort-nés

Actualité publiée il y a 10 mois 4 semaines 1 jour
BMJ Tobacco Control
En Arménie, en Indonésie, en Jordanie, au Bangladesh et au Népal, plus de 50% des femmes enceintes déclarent avoir été exposées au tabagisme passif

Le tabagisme passif ou l’exposition in utero à la fumée secondaire provoque des milliers de mortinaissances dans les pays en développement, rappelle cette équipe de l’Université de York (UK) : plus de 40% de toutes les femmes enceintes au Pakistan sont exposées à la fumée secondaire, et on compte plus de 17.000 mortinaissances chaque année.

 

Au-delà du risque de mortinatalité, de nombreux autres risques sont bien documentés, dont de malformations congénitales, de faible poids de naissance et de maladies respiratoires. Cette nouvelle étude alerte sur l'ampleur des dégâts de l'exposition à la fumée secondaire pendant la grossesse.

 

L'équipe de York a examiné le nombre de grossesses et les données sur l'exposition au tabac dans 30 pays en développement entre 2008 et 2013. Cette très large analyse aboutit à des conclusions stupéfiantes :

  • en Arménie, en Indonésie, en Jordanie, au Bangladesh et au Népal, plus de 50% des femmes enceintes déclarent avoir été exposées au tabagisme passif ;
  • en Indonésie seulement, la mortinatalité associée est estimée à 10.000 naissances chaque année ;
  • au Pakistan, seulement 1% des mortinaissances sont attribuées aux femmes fumeuses actives, pendant leur grossesse, mais 7% sont associés à l’exposition à la fumée secondaire à la maison ;
  • dans 5 des 30 pays étudiés, l'exposition à la fumée secondaire des ménages est 2 fois plus fréquente que le tabagisme actif ;

 

 

Les fumeurs masculins qui exposent les femmes à la fumée secondaire sont évidemment principalement en cause, explique l'auteur principal, le professeur Kamran Siddiqi, du Département des sciences de la santé de l'Université de York : « C'est la première étude à fournir des estimations nationales pour 30 pays en développement sur l'exposition à la fumée secondaire pendant la grossesse. Cette étude révèle un énorme fardeau encore peu pris en charge aujourd’hui ».

 

Le tabagisme passif pendant la grossesse plus fréquent et meurtrier que le tabagisme actif : la démonstration est en effet surprenante, cette prévalence plus élevée du tabagisme passif pendant la grossesse vs tabagisme actif dans les pays en développement.  Cela explique e entraine un taux élevé de mortinatalité.

 

« Protéger les femmes enceintes de l'exposition à la fumée secondaire doit être une stratégie clé en Santé maternelle et infantile », concluent les chercheurs qui entament des recherches supplémentaires pour développer des interventions efficaces visant à réduire l'exposition des ménages à la fumée secondaire.

Autres actualités sur le même thème