Vous recherchez une actualité
Actualités

GROSSESSE et troubles du SOMMEIL: Attention, risque accru de prématurité

Actualité publiée il y a 8 années 5 mois 1 semaine
SLEEP- Associated Professional Sleep Societies LLC (APSS)

Les femmes enceintes souffrant d'apnée du sommeil peuvent présenter un risque accru d’issues obstétricales indésirables, essentiellement lié à une incidence plus élevée du diabète gestationnel et d’accouchement prématuré, selon cette étude présentée le 13 juin au 25è congrès des Associated Professional Sleep Societies à Minnéapolis (Minnesota). Des conclusions qui incitent à mieux prendre en charge rôle les troubles respiratoires du sommeil pendant la grossesse.

Plus généralement, l'apnée du sommeil a été associée à la maladie cardiaque, au syndrome métabolique et à un taux plus élevé de mortalité. Cependant, peu d'études ont examiné la relation entre apnée du sommeil pendant la grossesse et issues obstétricales indésirables. "Nos résultats suggèrent que des troubles respiratoires du sommeil modérés à sévères peuvent être associés à des résultats défavorables de la grossesse", résume l'auteur principal, le Dr Francesca L. Facco, professeur adjoint au département d'obstétrique et de gynécologie de l'Université Northwestern à Chicago. "Toutefois, il est difficile de savoir si ces troubles du sommeil sont un facteur de risque de résultats défavorables de la grossesse indépendant de l'obésité."


Selon l'American Academy of Sleep Medicine, l'apnée du sommeil est une forme de trouble respiratoire du sommeil qui implique des réductions partielles (hypopnées) et des pauses (apnées) de la respiration pendant le sommeil. La forme la plus courante de l'apnée du sommeil est l'apnée obstructive du sommeil, lorsque les muscles se relâchent, provoquant l'affaissement des tissus mous à l'arrière de la gorge et le blocage des voies aériennes supérieures. Ces pauses respiratoires peuvent entraîner des réductions brusques de l'approvisionnement en oxygène dans le sang et réduire le flux sanguin vers le cerveau. La plupart des personnes souffrant d'AOS ronflent bruyamment et fréquemment et éprouvent souvent une somnolence diurne excessive.

L'analyse a évalué l'association entre apnée du sommeil et 3 résultats défavorables de la grossesse: l'hypertension gravidique, le diabète gestationnel, la prématurité à 34 semaines ou moins. Le Dr. Facco et ses collègues ont mené leur recherche sur 150 femmes dont le sommeil avait été évalué par polysomnographie et qui avaient accouché entre janvier 2000 et juin 2009. Environ 87% des femmes étaient en surpoids ou obèses à l'accouchement avec un indice de masse corporelle de 25 ou plus. 62% des femmes étaient “sorties” de cette étude dans les trois années qui ont suivi leur accouchement. Les femmes ayant un indice d'apnée-hypopnée de 5 à 9,14 pauses respiratoires par heure de sommeil ont été considérées comme à apnée d'intensité légère à modérée, celles avec un IAH de 15 ou plus par heure ont été classées comme avec apnée du sommeil sévère.

Les chercheurs confirment une interaction entre les troubles du sommeil, ces 3 issues obstétricales indésirables et l'indice de masse corporelle. Si cette relation est confirmée, d'autres études seront nécessaires pour déterminer le rôle du traitement des troubles respiratoires du sommeil pendant la grossesse. Le traitement de choix pour l'apnée obstructive du sommeil est le port d'un masque qui fournit un flux constant d'air pendant le sommeil. Ce flux d'air maintient les voies respiratoires ouvertes en vue de prévenir ces pauses dans la respiration et de garantir un niveau normal d'oxygène.

Le congrès annuel SLEEP rassemble plus de 5.000 cliniciens et scientifiques dans les domaines de la médecine et de la recherche sur le sommeil.