Vous recherchez une actualité
Actualités

HÔPITAL: 40% des enfants se plaignent de la douleur

Actualité publiée il y a 7 années 2 semaines 3 jours
Pain Management Nursing

Malgré les progrès réalisés dans la compréhension, l'évaluation et la prise en charge de la douleur pédiatrique, de nombreux enfants hospitalisés continuent à éprouver et à subir la douleur sévère, selon cette étude du Johns Hopkins Children’s Center publiée dans l’édition en ligne de la revue Pain Management Nursing.

L'analyse qui a porté sur les dossiers médicaux de 199 petits ou jeunes patients, âgés de 7 jours à 21 ans, traités au Johns Hopkins en 2007 et 2008 montre que 86% des enfants ont éprouvé des douleurs, durant leur hospitalisation. Pour 40% d'entre eux, la douleur était modérée ou sévère. Si l'étude révèle aussi que la plupart des patients ont reçu un traitement en temps opportun, même avec un traitement considéré comme « agressif », certains enfants ont continué à éprouver une douleur persistante. L'étude était conçue pour vérifier les progrès sur la prise en charge de la douleur, explique l'auteur principal, Lori Kozlowksi, spécialiste de la douleur pédiatrique au Centre Hopkins pour l'enfance. « Et notre conclusion est que si nous avons fait d'énormes progrès, il y a encore du travail à faire ». Les auteurs suggèrent la nécessité d'améliorer encore le traitement de la douleur, même dans les hôpitaux, comme le centre Johns Hopkins pour l'enfance, qui ont une longue tradition en prise en charge de la douleur pédiatrique. Pour les auteurs, il s'agit d'abord de mieux comprendre et évaluer la douleur chez l'enfant pour ensuite améliorer les protocoles de traitement. La douleur, 5è signe vital : Des études précédentes ont montré que l'expérience, chez l'Enfant, de la douleur intense peut entraîner une sensibilité accrue à la douleur, plus tard dans la vie. Une douleur non traitée ou insuffisamment traitée peut aggraver l'état du patient, retarder sa guérison, le rendre plus vulnérable à l'infection et, dans certains cas, augmenter le risque de décès. «La douleur est le 5è signe vital qui, avec la pression artérielle, la fréquence cardiaque, la respiration et la température, peut fournir des indices importants sur l'état de santé du patient », rappelle le Dr Constance Monitto, anesthésiste pédiatrique au Centre Hopkins. Soulager l'enfant de la douleur est une responsabilité fondamentale de chaque médecin et chaque infirmière. Au-delà du traitement lui-même, il y a le soutien au patient et le dialogue avec sa famille. « Il est important de prendre le temps de parler aux patients et aux parents, de mieux connaître les comportements habituels de l'enfant pour mieux évaluer sa douleur ».


De nouvelles données sur l'expérience de la douleur chez les enfants hospitalisés:

· Les enfants qui ont subi une intervention chirurgicale ont un risque plus élevé de douleur intense que les patients « non chirurgicaux ».

· Les enfants en oncologie ont un risque élevé de douleur malgré un traitement agressif.

· Les filles « souffrent plus » que les garçons, elles rapportent des scores d'évaluation de la douleur plus élevés dans les mêmes situations cliniques, ce qui suggère l'existence de facteurs hormonaux et culturels.

· Les enfants les plus âgés, qui auto-déclarent leur douleur, présentent des scores de douleur plus élevés sur les échelles d'évaluation, que plus voire tout-petits. Mais ici, les différences entre échelles d'évaluation sont très probablement en cause.

· Seulement un tiers des enfants à traiter par opioïdes ont effectivement reçu le traitement, ce qui suggère que la douleur du patient n'est pas toujours correctement évaluée, verbalisée ou transmise à l'équipe de soins.

Les protocoles qui prennent en charge la douleur en continu, devraient être favorisés par rapport aux traitements ponctuels, qui exigent que les enfants puissent communiquer avec une infirmière ou un médecin et mettent donc du temps à être mis en place et à agir, quand ils sont effectivement donnés.

Source: Pain Management Nursing et John Hopkins « STUDY: PERSISTENT PAIN STILL COMMON IN HOSPITALIZED CHILDREN” (Visuel Fotolia Santé log Petite Enfance N°6)

Accéder aux dernières actualités sur la Douleur

Autres actualités sur le même thème