Vous recherchez une actualité
Actualités

HÔPITAL: L'effet weekend, les nouveau-nés en font aussi les frais

Actualité publiée il y a 5 années 11 mois 1 jour
BMJ

On a déjà bien documenté l’effet weekend, ou l’admission à l’hôpital durant le weekend associée à un risque de mortalité plus élevé que l’admission en semaine. Cette conclusion vaut aussi pour les bébés dont la naissance, le week-end, reste également associée à un risque plus élevé de décès. Ces données présentées dans le British Medical Journal, mettent également en exergue les causes possibles de cette augmentation du risque de décès et suggèrent ainsi les corrections à apporter.

Une précédente étude britannique, présentée également dans le British Medical Journal, menée sur la période 2013-2014 a montré que si moins de patients sont admis le week-end, ils sont plus susceptibles d'être plus sévèrement malades ou blessés, ce qui peut aussi contribuer à expliquer leur risque plus élevé de décès le weekend, jusqu'à 29%, vs moins de 20% pour une admission en semaine. Cette nouvelle étude confirme finalement ces résultats, spécifiquement autour de la naissance.


Les chercheurs de l'Imperial College de Londres ont analysé les données de 1.349.599 naissances intervenues sur 2 ans et pris en compte les facteurs de confusion possibles dont l'âge de la mère, l'âge gestationnel et le poids de naissance du bébé.

Leur analyse constate qu'environ 770 décès supplémentaires ont eu lieu chaque année en comparaison du taux de décès associé à une naissance en semaine (le mardi ayant été choisi comme jour témoin). Les auteurs notent que ces 770 décès supplémentaires sont incontestablement « de trop » mais représentent un différentiel très léger en valeur absolue :

Ø ainsi, le taux de mortinaissance s'élève à 0,73% le week-end vs 0,64% en semaine. Ce qui représente un risque accru de 7% de décès (OR : 1,07).

Les différents facteurs et effets évoqués comprennent,

  • les questions de personnels hospitaliers, en cause plus largement dans « l'effet weekend »,
  • la réalisation de la plupart des césariennes programmées durant la semaine et a contrario la quasi-totalité des césariennes effectuées « en urgence » le weekend,
  • le risque d'infection chez la mère lors de l'accouchement (augmentation du risque de 6%),
  • le risque de blessure ou de lésion chez l'enfant, lors de l'accouchement (augmentation du risque de 6%)
  • le risque et l'effet légèrement accru de réadmission
  • et un risque de déchirure périnéale variable selon les établissements.

Comme dans le cas de l'effet weekend, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour pouvoir éliminer ces décès supplémentaires, même si, 2 experts professeurs d'obstétrique et de gynécologie de l'Oregon concluent que «le mécanisme le plus probable qui sous-tend cet effet week-end autour de la naissance reste très lié au système de soins (dotation, disponibilité et politique hospitalière).

Source: BMJ 2015;351:h5774 November 24 2015 Association between day of delivery and obstetric outcomes: observational study

Lire aussi: HÔPITAL: Toujours un risque de décès plus élevé le weekend -

Autres actualités sur le même thème