Vous recherchez une actualité
Actualités

HYPERACTIVITÉ (TDAH): Laisser-les s'agiter pour apprendre!

Actualité publiée il y a 4 années 6 mois 4 semaines
Journal of Abnormal Child Psychology

Les chercheurs utilisent même le terme « se tortiller » et nous expliquent qu’il faut laisser les enfants, atteints de trouble de l’attention avec hyperactivité « se tortiller » pendant un apprentissage. Le traditionnel « Reste assis! » ou « calme-toi! » ne serait pas la bonne méthode à adopter pour optimiser l’apprentissage chez ces enfants. Des conclusions, présentées dans le Journal of Abnormal Child Psychology, qui contredisent tous les principes populaires d’apprentissage.

Le balancement des jambes ou les coups de pied sur les pieds de la chaise, cette agitation et ce tortillement permanents sont en fait essentiels à la mémorisation de l'information et la réalisation de tâches cognitives complexes, chez les enfants atteints de TDAH. De précédentes études ont déjà suggéré que ce mouvement excessif est spécifiquement apparent chez ces enfants lorsqu'ils ont recours aux fonctions exécutives du cerveau, en particulier à la mémoire de travail.


Cette étude a été menée sur 52 garçons âgés de 8 à 12 ans dont 29 diagnostiqués avec le TDAH et 23 enfants témoins au développement normal. Chacun des enfants a été invité à effectuer une série de tâches standardisées visant à évaluer la mémoire de travail soit la capacité à stocker et gérer des données nécessaires pour effectuer des tâches cognitives complexes telles que l'apprentissage, le raisonnement et la compréhension. Les enfants ont visionné une série de numéros mélangés et une lettre sur un écran d'ordinateur, devaient mettre les chiffres dans l'ordre, suivis de la lettre. Une caméra enregistrait les enfants, chacun de leurs mouvements et mesurait leur attention à la tâche.

S'agiter pour maintenir la vigilance : L'expérience montre que c'est lorsque les enfants à TDAH se déplacent le plus, qu'ils ont de meilleurs résultats. En revanche, lorsque les enfants témoins se déplacent durant les tests cognitifs, c'est l'effet inverse qui est constaté, les résultats sont plus mauvais.

Des implications majeures pour les parents et les enseignants : Alors que les interventions classiques visent à réduire l'hyperactivité, c'est le contraire qui devrait être fait, pour la majorité de ces enfants, explique Mark Rapport, chef de clinique à l'Université de Floride. Ainsi, si le message n'est pas de les laisser courir tout le temps dans la salle de classe, mais de faciliter leurs besoins de déplacements lorsqu'ils doivent maintenir un niveau de vigilance élevé pour des tâches cognitives plus complexes.

Les implications sont majeures à la fois pour les parents et les enseignants qui doivent dans la plupart des cas composer entre cette agitation et la concentration et le calme nécessaires aux autres enfants. Mais l'étude est claire sur ce point, la majorité des enfants atteints de TDAH pourrait obtenir de bien meilleurs résultats scolaires, s'ils pouvaient faire leur apprentissage, leurs tests et leurs devoirs sur des vélos d'exercice, par exemple !

Source: Journal of Abnormal Child Psychology 12 Apr 2015 DOI: 10.1007/s10802-015-0011-1 Hyperactivity in Attention-Deficit/Hyperactivity Disorder (ADHD): Impairing Deficit or Compensatory Behavior? (Visuel© Voyagerix - Fotolia.com)

Plus d'études sur le TDAH

Autres actualités sur le même thème