Vous recherchez une actualité
Actualités

HYPERTENSION: L'utilisation excessive d'Internet fait monter la tension

Actualité publiée il y a 4 années 10 mois 5 jours
Journal of School Nursing

L'utilisation excessive d'Internet chez les adolescents peut entraîner le développement d’une hypertension artérielle (HTA) souligne cette étude du Henry Ford Health System (Detroit). Cette étude, présentée dans le Journal of School Nursing conclut que les adolescents qui passent 14 heures ou plus par semaine sur Internet ont une tension artérielle nettement plus élevée. Ici, 20% des participants sont diagnostiqués avec une pression artérielle trop élevée.


C'est la première étude à montrer un lien entre le temps passé sur l'Internet et l'hypertension artérielle. Les chercheurs ont analysé les données de 335 adolescents âgés de 14 à 17 ans, relevé leur pression artérielle. Les participants ont renseigné par questionnaire leur utilisation d'Internet au cours de la semaine. L'utilisation d'Internet comportait la visite de sites web, l'envoi de mails, ou l'utilisation de la messagerie instantanée, les jeux et les devoirs sur écran, le shopping en ligne, le téléchargement de logiciels ou la création et l'animation de pages Web. Etaient considérés comme « gros utilisateurs », les participants qui passaient 25 heures par semaine, au moins, sur l'Internet.
L'analyse montre que,

· la durée moyenne d'utilisation, chez les participants est évaluée à 15 heures par semaine,

· 39% des filles vs 43% des garçons passent plus de 25 heures par semaine sur Internet,

· 43% des gros utilisateurs sont en surpoids vs 26% des utilisateurs plus modérés,

· près de 20% des gros utilisateurs présentent une pression artérielle trop élevée.

Des résultats qui ajoutent à la preuve de l'association entre une utilisation exagérée d'Internet (et des écrans) et des risques majeurs, comme la toxicomanie, l'anxiété, la dépression, l'obésité et l'isolement social. Il est essentiel que les jeunes prennent des pauses régulières et pratiquent une activité physique. 2 heures par jour, 5 jours par semaine est une bonne moyenne, explique l'auteur, le Dr Cassidy-Bushrow appelle les infirmières scolaires à transmettre ces règles de bon usage. « Les infirmières scolaires pourraient, à l'occasion d'examens de santé annuels, faire le lien entre la pression artérielle et le temps d'utilisation d'Internet ». Elle appelle également les adolescents et leurs parents à la modération.

Source: Journal of School Nursing October 2015 doi: 10.1177/1059840514556772 Time Spent on the Internet and Adolescent Blood Pressure

Lire aussi: INTERNET: Rester trop longtemps connecté décharge notre immunité -

Autres actualités sur le même thème