Vous recherchez une actualité
Actualités

IMPLANTS MAMMAIRES et risque de LYMPHOME: 500.000 femmes concernées

Actualité publiée il y a 7 années 9 mois 4 semaines
US Food and Drug Administration

Plus de 60 cas de lymphome ont été identifiés, dans le monde, sur des femmes avec implants mammaires. Ce premier cas de décès, lié hâtivement aux prothèses mammaires Poly Implant Prothèse (PIP), par ailleurs défectueuses, est également associé au développement d’un lymphome rare, actuellement constaté après pose d’autres types d’implants mis sur le marché. L'ensemble des femmes porteuses d'implants sont donc concernées par ce risque, toutefois rare, de lymphome anaplasique à grandes cellules (ALCL).

Le risque de lymphome ALCL avec la pose d'implants mammaires a est évoqué depuis début 2011 par l'Agence américaine FDA, qui dans sa revue de la littérature scientifique a identifié 34 cas unique de lymphomes ALCL chez des femmes ayant reçu des implants mammaires. La survenue de ce premier décès français, lié également au développement d'un lymphome, si le lien est confirmé, concerne non seulement les femmes porteuses d'implants PIP en France mais aussi l'ensemble des 500.000 femmes en France et des 5 à 10 millions de femmes à travers le monde porteuses d'implants mammaires. La FDA a mené une méta-analyse des données scientifiques disponibles, voilà ses principales conclusions : Il y a un lien possible entre les implants mammaires et lymphome anaplasique à grandes cellules (ALCL) : - Un lien possible : Sur la base des études de cas publiées et de recherche épidémiologique, la FDA estime ce lien possible entre les implants mammaires et l'ALCL. Sur la base des données disponibles, l'incidence des ALCL, même chez les patientes avec implant mammaire reste faible. - Ce n'est pas une coïncidence : Malgré le faible nombre total de cas signalés, certains facteurs suggèrent la survenue d'ALCL chez les patientes avec implants mammaires n'est pas une coïncidence. Car, dans ce cas, l'ALCL est généralement situé dans la région immédiatement autour de l'implant mammaire. - Un lymphome détecté lors de consultations pour symptômes liés à l'implant : Enfin, la grande majorité des lymphomes primitifs du sein signalés chez des patientes sans implants mammaires sont du phénotype de cellules B. En revanche, ALCL est un lymphome à cellules T, plus fréquemment détectable par observation. Or la plupart de ces cas de lymphomes, examinés par la FDA ont été diagnostiqués lorsque les patientes ont demandé un traitement médical pour des symptômes liés à l'implant. L'examen sur ces cas du liquide et de la capsule entourant l'implant mammaire a conduit au diagnostic d'un lymphome ALCL.


Il n'est pas possible d'identifier un type spécifique d'implant associé au risque lymphome ALCL.

Les scientifiques américains ne savent pas, compte tenu de l'insuffisance de données, déterminer si un type particulier d'implant ou une situation spécifique patient, reconstruction ou esthétique sont associés à un risque plus ou moins élevé. Une étude (Brody et al. -2010) a noté qu'à ce jour, ALCL a est plus fréquemment en association avec les implants mammaires avec une coquille extérieure texturée plutôt qu'une enveloppe extérieure lisse.

Il existe une incertitude sur la cause de risque lymphome ALCL chez les femmes avec implants mammaires : A ce jour, avec peu d'antériorité et compte-tenu de la rareté de la maladie (normalement diagnostiqué chez 3/100 millions de femmes), il n'est pas possible de confirmer avec certitude statistique que les implants mammaires causent ALCL.

La FDA travaille toujours avec l'American Society of Plastic Surgeons pour mieux comprendre le développement d'ALCL chez les femmes porteuses d'implants.

Source: FDA « Anaplastic Large Cell Lymphoma (ALCL) », Report all confirmed cases of ALCL in women with breast implants to the FDA, Blood 2008 Jun 15;111(12):5496-504 ALK- anaplastic large-cell lymphoma is clinically and immunophenotypically different from both ALK+ ALCL and peripheral T-cell lymphoma, not otherwise specified: report from the International Peripheral T-Cell Lymphoma Project.,

Accéder aux dernières actualités sur les Implants mammaires
Lire aussi: IMPLANTS MAMMAIRES : La FDA alerte sur un risque possible de cancer rare -

Autres actualités sur le même thème