Vous recherchez une actualité
Actualités

INFERTILITÉ MASCULINE: Du sperme fonctionnel à partir de cellules souches

Actualité publiée il y a 8 années 11 mois 3 jours
Cell

De cellules souches à des cellules génératrices de sperme, puis à la production de sperme fonctionnel, jusqu’à l’obtention d’une descendance, c’est la prouesse réalisée par ces chercheurs japonais. Une prouesse qui quoique menée sur l’animal est un pas important vers une voie de traitement de l’infertilité masculine via la production en nombre suffisant de cellules germinales primordiales. La revue Cell communiquait dès le 4 août sur cette étude japonaise et sur l’espoir qu’elle représente pour traiter l’infertilité masculine.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Les chercheurs ont utilisé des cellules souches provenant d'embryons de souris pour en faire des cellules qui vont former le sperme. Ces cellules une fois transplantées dans des souris mâles ont bien formé des spermatozoïdes et ce sperme a pu produire d'autres souris fertiles. Zoom sur les 3 principales étapes de cette recherche majeure: 1. Ces cellules germinales primordiales deviennent ensuite des cellules germinales, qui produisent des ovules ou des gamètes. Durant tout ce processus, les chercheurs avaient identifié et surveillé les gènes actifs et les gènes inactivés pour pouvoir ensuite imiter ce qui se passe normalement dans l'embryon, être capable d'identifier les gènes qui sont spécifiquement activés dans ces cellules germinales primordiales, ce qui a permis leur identification en laboratoire. 2. Des cellules germinales primordiales au sperme: En transplantant des cellules germinales primordiales dans les testicules de souris qui n'avaient pas leurs propres cellules germinales, ces cellules se sont développées, créant dans 3 cas sur 6, du sperme utilisé ensuite pour féconder des ovocytes (ovules). 3. Du sperme à la progéniture: Les embryons produits ont été transférés dans des souris femelles et le développement du fœtus a été surveillé. Après la naissance, les chercheurs ont cherché à savoir si la progéniture étaient elle-même fertile et en bonne santé.


Les chercheurs ont donc réussi à développer une méthode de production de cellules germinales primordiales à profil génétique similaire aux cellules germinales primordiales produites dans un embryon qui se développe normalement. Ces cellules se sont avérées capables de produire des spermatozoïdes fonctionnels capables à leur tour de donner naissance à une descendance fertile.

Cette technique représente une avancée majeure car elles permettra aux chercheurs d'explorer comment ces cellules souches précoces se développent, comment on peut en générer un nombre relativement important. Les auteurs rappellent néanmoins que les cellules souches embryonnaires humaines ont des propriétés sensiblement différentes des cellules souches embryonnaires de souris et qu'il faudra encore de nombreuses recherches avant de pouvoir appliquer ces techniques au traitement de l'infertilité masculine.