Vous recherchez une actualité
Actualités

INSUFFISANCE CARDIAQUE: La glycémie pèse sur le risque de décès

Actualité publiée il y a 4 années 11 mois 1 semaine
European Heart Journal

La glycémie ou niveau de sucre dans le sang s’avère un prédicteur non seulement de décès, mais plus largement de nouvelles hospitalisations, conclut cette étude canadienne. Ses conclusions, publiées dans l’European Heart Journal, montrent que même si un patient insuffisant cardiaque se présente à l'hôpital sans diagnostic antérieur de diabète et avec une glycémie élevée mais dans la fourchette « normale », son risque de décès prématuré est à considérer comme plus élevé. Le diabète était un facteur de risque connu d’insuffisance cardiaque, l’étude démontre que l'insuffisance cardiaque prédispose à développer le diabète.

Les chercheurs de l'Institute for Clinical Evaluative Sciences (ICES), de l'University Health Network et de l'Université de Toronto estiment que des niveaux de sucre dans le sang au-dessus de 6,1 mmol / L, même si dans la fourchette «normale» combinés à une insuffisance cardiaque aiguë sont associés à un risque élevé de décès précoce, de nouvelles hospitalisations, ou de développement d'autres problèmes de santé, dont le diabète.


C'est l'analyse des données de 16.524 patients, âgés de 70 à 85 ans, arrivés aux Urgences avec une insuffisance cardiaque aiguë entre 2004 et 2007, et dont 56% (9.275) n'avaient pas de diabète, qui permet de conclure à
un risque de décès accru, toutes causes confondues, en cas de glycémie plus élevée. Précisément,

· Un taux de glucose sanguin compris entre 6.1 à 7.8 mmol / L, vs 3.09 à 6.01 mmol / L est associé à un risque de décès accru de 26% dans les 30 jours, toutes causes confondues,

· un taux de glucose sanguin > 11,1 mmol / L, vs 3.09 à 6.01 mmol / L, est associé à un risque de décès accru de 50% dans les 30 jours,

· un taux de glucose sanguin compris entre 9.4 à 11.1 mmol / L est associé à un risque de décès accru de 64% dans les 30 jours.

Par ailleurs (et en toute logique), lorsque la glycémie augmente, le risque de diabète aussi :

· Un taux de glucose sanguin compris entre 6.1 à 7.8 mmol / L s'avère associé à un risque de diabète accru de 61% et qui s'accroît encore de 14% pour chaque augmentation 1 mmol de glucose/L, dans le sang.

· Un taux de glucose sanguin >11,1 mmol / L est associé à un risque de diabète multiplié par près de 3 (+261%).

Les auteurs précisent que,

- les participants arrivés sans diabète préexistant et avec des niveaux de glucose dans le sang supérieurs à 6,1 mmol / l mais dans des limites normales devraient subir d'autres tests de glycémie à jeun et restent sous surveillance pour le développement du diabète.

- Chez les patients atteints de diabète pré-existant, dont 31,5% présentaient des niveaux de glucose dans le sang >11,1 mmol / L :

· le risque de décès toutes causes confondues dans les 30 jours de l'arrivée à l'hôpital est accru de 48% vs patients sans diabète,

· le risque d'hospitalisation pour des raisons liées au diabète, comme l'hyperglycémie et autres comorbidités est accru de 39%.

- Chez tous les participants avec et sans diabète préexistant, des niveaux de sucre >9,4 mmol / L augmentent le risque d'hospitalisation de 9 à 15% pour insuffisance cardiaque ou autres causes cardiovasculaires.

En conclusion, le contrôle de la glycémie est primordial chez les patients qui arrivent aux urgences avec une insuffisance cardiaque aiguë.

Source: European Heart Journal (In Press) 2015, doi:10.1093/eurheartj/ehu462 Presentation blood glucose and death, hospitalization, and future diabetes risk in patients with acute heart failure syndromes (Visuel ADA)

Plus d'études sur l'Insuffisance cardiaque

Autres actualités sur le même thème