Vous recherchez une actualité
Actualités

Journée de la DÉPRESSION: Le premier soin c'est d'en prendre conscience

Actualité publiée il y a 7 années 12 mois 4 jours
Association France-Dépression

Ne pas stigmatiser mais aussi être attentif à l'autre ou à soi-même. Prendre conscience de la dépression c'est déjà commencer le soin. L'Association France-Dépression organise le mercredi 19 octobre, cette 8ème Journée européenne de la dépression, sur ce thème «Prendre conscience pour vaincre la dépression ». Une journée qui vise à mieux informer chacun de nous de l'importance de la prévention, du diagnostic précoce et du meilleur traitement possible de la maladie.

C'est, depuis 2004, un rendez-vous annuel réalisé avec le soutien du Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé et de l'INPES placé cette année sous l'angle de la nécessité d'une « Prise de Conscience » sous toutes ses formes. L'Association propose, à cette occasion, des tables rondes, conférence thématique, stands d'information, démonstrations de thérapies complémentaires et animations artistiques.


Dans tous les pays d'Europe, la Journée est consacrée à la prise de conscience de l'importance des troubles dépressifs et à l'expression d'une volonté commune d'exiger les solutions les mieux adaptées.

La prévalence des troubles mentaux et tout particulièrement élevée en Europe (et en France). Une toute récente étude de l'European College of Neuropsychopharmacology conclut que si un européen sur 4 souffre, chaque année d'un trouble mental, la majorité des troubles mentaux ne sont pas traités. Parmi les 38% d'Européens touchés par un trouble mental, la dépression majeure arrive dans le peloton de tête, affectant près de 7% des Européens.

En 2020, la dépression sera la 1ère cause mondiale d'invalidité, après les maladies cardio-vasculaires, tous âges et sexes confondus. Aujourd'hui, la dépression est déjà la 2ème cause d'invalidité pour les 15-44 ans.

Cette Journée devra donc contribuer à lutter contre la stigmatisation, la diffusion de l'information, l'amélioration de la formation des acteurs de santé, en particulier pour détecter. C'est en en parlant, que les différents acteurs, médecins généralistes, psychiatres, psychologues, infirmiers, travailleurs sociaux ... et les associations de patients, comme le public, pourront ouvrir l'accès à la prise en charge, aux traitements médicamenteux ou complémentaires.

Des organismes internationaux (OMS et FMSM – Fédération Mondiale de la Santé Mentale) travaillent avec l'organisation non gouvernementale « European Depression Association » co-fondée par l'Association France-Dépression, de Bruxelles pour la promotion de la santé mentale dans le monde, en Europe et en France.

Autres actualités sur le même thème