Vous recherchez une actualité
Actualités

Journée européenne du DON d'ORGANES: 50.000 personnes en attente de greffes

Actualité publiée il y a 10 années 3 mois 1 semaine
European Day for Organ Donation & Transplantation

Dans l'Union européenne (UE) seule, 50.000 personnes sont en attente de dons d'organes. Chaque jour, en moyenne, 12 personnes meurent en attente d'une greffe. Le 22 octobre 2011, la Suisse accueille à Genève, cette Journée, initiée par le Conseil de l'Europe, pour encourager le débat et fournir des informations sur le don d'organes et la transplantation, les mesures juridiques et médicales afin que chaque personne puisse prendre position sur le don et exprimer ses souhaits à sa famille et à ses proches.

Une grande Journée de réflexion est donc organisée, face à l'augmentation dans le monde entier de la demande et de la nécessité de transplantations. Alors que la pénurie d'organes disponibles a conduit à une augmentation du nombre de patients sur liste d'attente, il s'agit d'aider les États membres à promouvoir le don d'organes et la transplantation, à mobiliser les hôpitaux et les professionnels sur l'identification des donneurs potentiels, à valoriser tous les donneurs d'organes, leurs familles et les professionnels de la transplantation. 2 pistes de réflexion sont ouvertes à l'occasion de cette Journée, faut-il améliorer la détection des donneurs décédés potentiels ou favoriser le don d'organes entre vivants ?


En Europe, l'organisation du prélèvement et de la greffe diffère selon les pays mais la pénurie de greffons est générale, l'amélioration des pratiques et le problème du trafic d'organes incitent au dialogue et à la coopération entre les Etats. L'UE et le Conseil de l'Europe interviennent dans la définition de grandes orientations communes s'agissant d'éthique, de qualité, de sécurité et de coopération. Si le principe de consentement présumé diffère selon les états européens, l'ensemble des pays pratique l'entretien avec la famille pour prendre connaissance des volontés du défunt et a institué l'anonymat et la gratuité pour les dons après la mort. Ainsi, le Comité des Ministres du Conseil de l'Europe adopte les recommandations et les adresse au Conseil de l'Europe des États membres. Au fil des ans, le Comité des Ministres a traité la plupart types de transplantations, par organe et a institué des normes européennes sur la politique de dons d'organes.

Source: European Directorate for the Quality of Medicines and Healthcare

Accéder aux dernières actualités sur le Don d'organes

Autres actualités sur le même thème