Actualités

Journée mondiale de l'EAU 2011: L'urbanisation, le grand défi

Actualité publiée il y a 11 années 3 mois 2 semaines
ONU

Cette année, la Journée mondiale de l’eau, le 22 mars, a pour thème: l'eau et l'urbanisation et ce sont les programme des Nations Unies pour l'eau (ONU-eau) et pour l'habitat (ONU-habitat) qui coordonnent cette année les activités de la Journée mondiale, à l’échelle mondiale. Attirer l'attention sur l'importance de l'eau douce et en plaidant pour la gestion durable des ressources en eau douce, devient une priorité et un véritable défi, à l’heure et à l’échelle actuelle de l’urbanisation, partout dans le monde, une urbanisation pour une grande partie sous forme de…bidonvilles.

Cette journée internationale pour célébrer l'eau douce a été recommandée à la Conférence de 1992 des Nations Unies sur l'environnement et le développement (CNUED). L'Assemblée générale des Nations Unies a alors répondu en désignant 22 Mars 1993 la première Journée mondiale de l'eau. Chaque année, cette Journée mondiale met en lumière un aspect spécifique de l'eau douce. La Journée 2010 avait pour le thème de la qualité de l'eau, reflétant ainsi l'importance de la gestion de l'eau.


Mais aujourd'hui, une personne sur deux sur la planète, vit en ville. Les villes du monde se développent à un rythme exceptionnel et l'urbanisation est un continuum. La principale raison de cette croissance est à ma fois l'accroissement naturel de la population urbaine, mais aussi l'exode rural vers les villes et le reclassement des zones rurales en zones urbaines.

93% de l'urbanisation se produit dans les pays pauvres ou en développement, et près de 40% de l'expansion urbaine dans le monde est une croissance des bidonvilles. Entre 1990-2001, ces bidonvilles ont augmenté de 18 millions de personnes par an, et devraient augmenter jusqu'à un rythme de 27 millions de nouveaux habitants, chaque année, de 2005 à 2020.

Les investissements dans les infrastructures notamment d'accès à l'eau et d'assainissement n'ont pas suivi le rythme de l'urbanisation. Le principal défi reste donc la gestion de l'eau et des déchets urbains. L'accès à l'eau courante est en déclin dans de nombreuses régions, précise l'ONU, et les gens pauvres bénficient des moindres services, mais paient l'eau aux tarifs les plus élevés. Peu d'autorités dans les pays en développement ont trouvé une solution durable pour l'assainissement urbain, et les services publics ne peuvent pas se permettre d'étendre les égouts aux bidonvilles et ne savent pas traiter le volume d'eaux usées déjà recueillies. L'élimination des déchets solides devient aussi une menace croissante pour la santé et l'environnement.

Le défi immense de cette Journée, relayée par des initiatives dans le monde entier, est donc le développement du recyclage et de la réutilisation de l'eau et des déchets, pour une gestion urbaine intégrée. L'adoption de technologies plus efficaces de traitement des eaux et des déchets urbains doit permettre aussi de minimiser la pollution de l'environnement.