Vous recherchez une actualité
Actualités

Journée mondiale Prévention du SUICIDE : Cette année, c'est l'affaire de tous

Actualité publiée il y a 8 années 5 mois 1 semaine
OMS- IASP

La Journée mondiale de prévention du suicide, organisée le 10 septembre, par l’OMS et l’International Association for Suicide Prevention appelle à une action en faveur de la prévention du suicide. Mais cette année, c’est un appel à la prévention dans nos sociétés multiculturelles qui ajoutent à la marginalisation et à la discrimination. C’est aussi une Journée pour sensibiliser l’opinion publique au fait que le suicide n’est pas un comportement rare, 3.000 personnes se suicident chaque jour et, pour un suicide, on estime qu’il y a 20 tentatives (TS) ou plus.

Le suicide est une cause évitable majeure de décès prématuré, c'est pourquoi cette Journée mondiale appelle à des stratégies nationales de prévention du suicide et, au niveau local, à des programmes et des activités de prévention. Détection (autour de soi), prévention, traitement et un suivi adapté des personnes ayant commis une tentative de suicide sont autant défis à relever alors que dans le monde, où seule une personne sur 3 qui souffre de déséquilibre mental bénéficie d'une forme de suivi. L'association internationale pour la prévention du suicide (IASP) qui travaille à renforcer la prévention des comportements suicidaires et à soutenir les personnes ayant fait une TS ou leurs familles, a édité des recommandations* pour la prévention du suicide, en collaboration avec l'OMS


Prévenir le suicide dans une société multiculturelle qui accueille des groupes minoritaires, des réfugiés ou demandeurs d'asile, est le thème de la journée mondiale 2011. Les efforts déployés pour la prévention du suicide doivent donc être portés vers l'ensemble des groupes de population en tenant compte des facteurs de risque spécifiques. Il ne s'agit pas, quand on parle de suicide, de considérer que la culture puisse expliquer des écarts, d'un groupe à l'autre. Les facteurs à prendre en compte sont bien le chômage, la pauvreté, l'oppression, la marginalisation, la stigmatisation ou le racisme.L'OMS estime qu'environ un million de personnes meurent par suicide chaque année dans le monde. Si encore de nombreux pays ne disposent pas encore de statistiques sur le suicide fiables, l'ampleur du problème s'avère plus élevée, selon l'OMS, dans les populations minoritaires.

Au-delà des différences culturelles et de la complexité du cheminement qui aboutit au suicide, l'IASP rappelle cette année quelques principes de prévention universels :

· Une bonne intégration des communautés dans nos sociétés,

· une formation des professionnels de la Santé et du social sur le mode de détection des personnes à risque de suicide, sur les conseils à prodiguer et l'aide à apporter,

· La restriction de l'accès aux méthodes les plus courantes, en particulier pour les personnes à risque de nouvelles TS,

· apprendre aux médias à communiquer sur le suicide de manière responsable,

· soutenir les familles endeuillées par le suicide d'un proche.

Enfin, la prévention du suicide dans les sociétés multiculturelles doit être conçue comme un effort multidisciplinaire car elle procède de la connaissance des comportements dans différents contextes socio-cultures. C'est donc, l'affaire de tous, et à chacun d'y contribuer.

Autres actualités sur le même thème