Vous recherchez une actualité
Actualités

La DÉPRESSION augmente le risque de décès cardiaque

Actualité publiée il y a 8 années 8 mois 3 semaines
Archives of General Psychiatry

L’étude, financée par les National Institutes of Health (NIH) fait une curieuse association entre dépression et santé cardiaque, en particulier chez les jeunes. Dépression, tentatives de suicide chez les personnes de moins de 40 ans augmente nettement leur risque de mourir d'une maladie cardiaque et bien plus que certains facteurs de risque cardiovasculaires traditionnels. Des conclusions relayées dans l’édition de novembre des Archives of General Psychiatry.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Ces effets négatifs de la dépression sur la santé cardiaque sont bien plus importants qu'on ne le pensait. La dépression, un facteur de risque remarquable de maladie cardiaque chez les jeunes: «Cette étude est la première à considérer la dépression comme un éventuel facteur de risque de maladies cardiaques en particulier chez les jeunes», explique l'auteur principal, le Dr. Viola Vaccarino, président du département Epidémio à l'École Emory Rollins de Santé Publique. «Chez les femmes, la dépression semble être même un facteur plus important que les facteurs de risque traditionnels tels que le tabagisme, l'hypertension, l'obésité et le diabète, des facteurs peu fréquents chez les jeunes femmes". Le Dr. Amit Shah, chercheur en cardiologie à l'Emory University School of Medicine a analysé les données de 7.641 personnes âgées de 17 à 39 ans, participant à l'étude cohorte NHANES-III (National Health Nutrition Examination Survey III), une enquête nationale menée par le National Center for Health Statistics, de 1988 à 1994. Les décès ont été suivis jusqu'en 2006.


Un risque 3 fois plus élevé de maladie cardiaque et jusqu'à 14 fois plus élevé (chez les femmes) de crise cardiaque: Les femmes souffrant de dépression ou ayant des antécédents de tentatives de suicide (TS) avaient un risque 3 fois plus élevé de mourir de maladies cardiovasculaires et un risque 14 fois plus élevé de mourir d'une crise cardiaque. Les résultats correspondants pour les hommes sont un risque 2,4 fois plus élevé de maladie cardiovasculaire et 3,5 fois plus élevé de maladie cardiaque ischémique.

Le diagnostic clinique, un indicateur de risque plus robuste: Cette étude est la première à examiner les antécédents de TS avec dépression comme un marqueur de mortalité future de maladie cardiovasculaire. Aussi, contrairement à la plupart des études précédentes sur le lien entre dépression et maladies cardiaques, les auteurs ont examiné la dépression majeure, évaluée par un entretien clinique basé sur des critères diagnostiques reconnus, au lieu d'utiliser les scores du questionnaire de symptômes de la dépression. L'utilisation des antidépresseurs n'a pas été prise en compte comme facteur de risque parce que moins de 6% des personnes souffrant de dépression ou ayant des antécédents de TS rapportent leur utilisation et aucun décès cardio-vasculaire lié à cette utilisation n'a été constaté dans ce sous-groupe.

Explication: Les chercheurs ont d'abord émis l'hypothèse que les personnes déprimées peuvent avoir des comportements plus à risque tels que le tabagisme et une mauvaise alimentation. Mais, pourtant, après ajustement avec ces facteurs et donc, au-delà de ces facteurs, le lien significatif entre dépression, TS et maladies cardiaques reste significatif. « Les effets physiologiques directs d'une dépression peuvent jouer un rôle plus important que les facteurs de mode de vie», écrivent les auteurs. En effet, la dépression peut augmenter le risque cardiaque grâce à des mécanismes physiologiques, tels que la variabilité cardiaque et l'augmentation du taux de cortisol, une hormone du stress.

"C'est un groupe d'âge qui devrait normalement être à faible risque. Etudier ces personnes de manière plus intensive pourrait être importante pour comprendre comment la dépression affecte le cœur »

Source: Arch. Gen. Psych. 68:1135-1142 (2011) Depression and History of Attempted Suicide as Risk Factors for Heart Disease Mortality in Young Individuals”. (Vignette Emory University, visual © lu-photo - Fotolia.com)

Lire aussi: Antécédents de DÉPRESSION? Risque d'AVC accru de 30% -

Accéder aux dernières actualités sur la dépression

Autres actualités sur le même thème