Vous recherchez une actualité
Actualités

La Food Standards Agency (UK) alerte: Des novovirus dans les huîtres

Actualité publiée il y a 7 années 10 mois 2 semaines
Food Standards Agency

Ce bilan publié aujourd'hui par la Food Standards Agency britannique montre qu'une proportion importante (76%) des cultures d’huitres britanniques sont testées positives au norovirus. Le virus a été détecté dans 52% des plus de 800 échantillons d’huitres testés. Très contagieux, de personne à personne, le novovirus peut, mais à un certain niveau seulement, être responsable de diarrhées et vomissements. Alors qu’une limite de sécurité pour le norovirus n'a pas encore été établie pour l'Europe et que sa détection se situe aujourd’hui à niveau faible, les conséquences sanitaires restent à préciser. Mais dans cette attente, les personnes fragiles doivent s'abstenir.

Les infections à norovirus se propagent de personne à personne, même si les aliments contaminés, huitres ou autres aliments sont à l'origine des premiers cas. La transmission par voie féco-orale est la plus importante, souvent directe ou indirecte par ingestion d'eau ou d'aliments contaminés souvent poursuivie par une diffusion de personne à personne. La transmission par voie aérienne est probable notamment lors des vomissements et pourrait participer à la diffusion du virus. Le norovirus est l'une des causes virale les plus communes de diarrhée et de vomissements, c'est un virus très contagieux, mais la maladie est généralement bénigne et les gens en général se rétablissent complètement d'ici deux à trois jours. On ne connaît pas les effets à long terme. Ce virus est responsable de plus de 20 millions de gastroentérites aux Etats-Unis et de en France. Les norovirus sont très résistants et persistent après rejets dans l'environnement entraînant la contamination des eaux et donc des mollusques filtreurs –ici des huitres- peuvent concentrer ce virus et constituer un risque de contamination pour l'homme.


L'Autorité Européenne de Sécurité Alimentaire (EFSA) doit procéder à des examens pour parvenir à fixer un niveau légal de novovirus de sécurité dans les huîtres mises en vente dans l'UE. Andrew Wadge, expert scientifique de la Food Standards Agency, explique: «Cette recherche est la première de son genre au Royaume-Uni et va contribuer à améliorer la connaissance des niveaux de norovirus dans les coquillages trouvés sur les sites de production ».

La France n'est pas à l'abri. En France, selon le système Eurosurveillance, 6 épisodes groupés de gastro-entérite d'origine alimentaire ont été notifiés en 2010, associés à la consommation d'huîtres et à la détection de norovirus a été détectée. Les zones de récolte identifiées ont été fermés et les coquillages provenant de ces zones retirés du marché. Les huitres incriminées étaient majortairement en provenance de Grande-Bretagne ou de France. La majorité des intoxications trouve leur origine plutôt dans des restaurants qu'à domicile.

Bien que les huîtres se consomment crues, chacun doit être conscient des risques. L'Agence britannique signale que les personnes âgées, femmes enceintes, les très jeunes enfants et les personnes malades doivent éviter de consommer des mollusques crus ou légèrement cuits pour réduire leur risque d'intoxication alimentaire.

Source: Food Standards Agency « New research identifies norovirus levels in oysters

Lire aussi: COQUILLAGES et pêche à pied : Risques sanitaires et précautions à prendre -

Autres actualités sur le même thème