Vous recherchez une actualité
Actualités

La POLIO menace toujours les enfants en Afghanistan et au Pakistan

Actualité publiée il y a 9 années 1 mois 3 semaines
The Lancet-Science

Les programmes de vaccination contre la polio ne s’avèrent pas suffisamment efficaces pour les enfants d’Afghanistan et du Pakistan selon ces chercheurs de l’Imperial College de Londres qui publient dans l’édition du 4 juillet de la revue The Lancet. Suivis le 4 août par l’une des rédactrice de la revue Science, une experte de l’éradication de la poliomyélite. En cause, une couverture vaccinale qui reste insuffisante avec, de surcroît de fortes baisses des taux de vaccination qui a entraîné une augmentation du nombre de nouvelles infections entre 2006 et 2011.

Pourtant de nouveaux vaccins ont été introduits durant la période, plus efficaces contre la principale souche en circulation du virus. Les auteurs rappellent que le poliovirus existe dans 3 souches, dont le type 1, le plus répandu et affecte principalement les enfants de moins de 5 ans et entraînant une paralysie sur environ 1 cas sur 200.


Dans la plupart des régions du monde, le poliovirus a été éliminé par les campagnes de vaccination de la fin du 20e siècle. Mais l'Afghanistan et le Pakistan restent, avec le Nigeria, les seuls pays qui ne sont pas parvenus à éliminer la polio. Lancée en 1988, la Global Polio Eradication Initiative (GPEI) avec, entre autres organisations, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) comptait sur le vaccin antipoliomyélitique oral trivalent, qui contient tous les trois types du virus mais qui s'avère, en fin de compte, moins efficace contre les types 1 et 3. Depuis d'autres vaccins ont été introduits, dont, en 2009, un vaccin bivalent contenant les deux types 1 et 3.

Les scientifiques de l'Imperial College de Londres viennent donc d'évaluer l'impact de ces campagnes ainsi que l'efficacité des différents vaccins, en particulier contre la souche dominante, le type 1.

L'étude révèle que

· le vaccin monovalent est plus efficace que le vaccin trivalent contre le poliovirus de type 1,

· le vaccin bivalent (1 et 3) est d'efficacité comparable au vaccin monovalent.

Une poche de déficience de couverture vaccinale : Alors qu'en 2006, plus de 80% des enfants en Afghanistan et au Pakistan âgés de 0-2 ans ont reçu 4 doses ou plus du vaccin, la couverture vaccinale dans le sud de l'Afghanistan et certaines parties du Pakistan a diminué de 2006 à 2011. Si cette déficience de couverture est partiellement compensée par l'utilisation de vaccins plus efficaces, elle a entraîné une réduction sensible des niveaux d'immunité de la population, conduisant à une augmentation des cas au cours de la période. En 2011, on dénombre ainsi toujours 198 cas au Pakistan et 80 cas en Afghanistan vs respectivement 40 et 31 cas en 2006.

Les approches vaccinales devront donc changer en 2012 dans les deux pays, pour donner accès au maximum d'enfants aux vaccins contre la polio. Des plans nationaux d'urgence contre la polio ont été mis en œuvre dans ces 2 pays, car les résultats montrent qu'il ne s'agit pas seulement de petites poches de diminution de la couverture vaccinale mais une question d'efficacité. Un défi qui pourrait être relevé avec es nouveaux vaccins. Mais sans couverture suffisante, le meilleur vaccin du monde ne fonctionnera pas…, concluent les auteurs.

L'auteur principal de Science, Leslie Roberts, conclut ses différents articles en expliquant, à un niveau encore plus « macro » que l'échec de l'éradication de la polio au Pakistan serait aussi un échec pour le monde.

Source: The Lancet 4 July 2012 The effect of mass immunisation campaigns and new oral poliovirus vaccines on the incidence of poliomyelitis in Pakistan and Afghanistan, et Science 3 August 2012: Vol. 337 no. 6094 pp. 517-521 DOI: 10.1126/science.337.6094.517 Fighting Polio in Pakistan (Visuels OMS)

Accéder aux dernières actualités sur la Polio

Autres actualités sur le même thème