Vous recherchez une actualité
Actualités

La VITAMINE B3 prévient la neuropathie périphérique induite par la chimio

Actualité publiée il y a 2 années 1 semaine 4 jours
Pain

C’est peut-être un espoir pour les patients qui souffrent de douleur « nerveuse » ou neuropathique en raison de leur chimiothérapie. Cette étude de l'Université de l'Iowa, présentée dans la revue Pain montre l’efficacité d’un supplément nutritionnel à réduire ce type de douleur, une forme de vitamine B3, la nicotinamide riboside. Ici, ces données obtenues chez l’animal, laissent espérer des résultats améliorés chez les patientes recevant une chimiothérapie pour un cancer du sein ou des ovaires.

Les chimiothérapies permettent d'améliorer la survie et le taux de survie au cancer, avec cependant des effets secondaires qui diminuent la qualité de vie des patients. De nombreux médicaments anticancéreux provoquent la neuropathie périphérique induite par la chimiothérapie caractérisée par des lésions nerveuses et la douleur. « La neuropathie périphérique induite par la chimiothérapie peut à la fois entraver la poursuite du traitement mais également perdurer longtemps après le traitement, affectant ainsi sévèrement la qualité de vie des patients atteints de cancer », rappelle le Dr Marta Hamity, auteur principal de l'étude. « Nos résultats suggèrent que la nicotinamide riboside pourrait ces cas de neuropathie, améliorer significativement la qualité de vie et contribuer à l'observance du traitement ».


Les chercheurs ont testé l'effet de la nicotinamide riboside chez des rats femelles, modèles de cancer du sein ou des ovaires, et traités avec le paclitaxel, un médicament de chimiothérapie couramment utilisé pour traiter ces cancers. Les chercheurs constatent que le paclitaxel, administré à des doses comparables à celles appliquées chez les patientes, déclenche une neuropathie périphérique chez l'animal, qui se poursuit 5 semaines après la fin du traitement. Par test standard (piqûre légère au pied), les chercheurs évaluent ensuite la douleur associée à la neuropathie : si les rats non traités ne retirent pas leur pied lors de l'application de cette légère pression, les rats traités montrent une hypersensibilité.

-Cependant, les rats traités par chimiothérapie et ayant reçu en plus une supplémentation prophylactique quotidienne de nicotinamide riboside (200 mg / kg) 7 jours avant la chimiothérapie puis durant 24 jours après, ne présentent pas plus de sensibilité que les rats non traités par chimiothérapie. Cet effet protecteur dure plus de 2 semaines après l'arrêt de la supplémentation.

-Enfin, lorsque la supplémentation est commencée 14 jours après la chimiothérapie, elle inverse l'hypersensibilité tactile chez certains animaux, mais pas tous, des animaux.

Quel processus protecteur ? La nicotinamide riboside augmente les niveaux d'un métabolite cellulaire la nicotinamide adénine dinucléotide (NAD +). De précédentes études sur l'animal ont ainsi montré que l'augmentation des NAD + combinée à la nicotinamide riboside peut protéger contre de nombreux types de lésions nerveuses. La nouvelle étude a révélé que la supplémentation par nicotinamide riboside augmente aussi les niveaux sanguins de NAD + d'environ 50%.

Des résultats donc très encourageants mais qui doivent encore être reproduits chez l'Homme.

Jan 2017 DOI: 10.1097/j.pain.0000000000000862 Nicotinamide riboside, a form of vitamin B3 and NAD+ precursor, relieves the nociceptive and aversive dimensions of paclitaxel-induced peripheral neuropathy in female rats

Plus sur les Neuropathies


Interstitiel escarre

Interstitiel hydrot boostclosure

* Temps de fermeture de l’ulcère avec HydroTac® : moins de 15 semaines alors que les données de la littérature montrent que 40-60% des ulcères nécessitent 20 à 24 semaines pour cicatriser. (1) Mikosiński, J. et al. Clinical assessment of a foam dressing containing growth factor-enhancing hydrated polyurethanes. J Wound Care.2018;27(9):608-18. HydroTac® : DM de classe IIb – Fabricant : PAUL HARTMANN AG – Organisme notifié : CE 0123. Lire attentivement les instructions figurant dans la notice (et/ou sur l’étiquetage). Remboursé par les organismes d’assurance maladie : consultez les modalités sur le site www.ameli.fr. Réf : 14122018. Date de création : Décembre 2018

Autres actualités sur le même thème

Pages