Vous recherchez une actualité
Actualités

Le SOMNANBULISME est-il héréditaire ?

Actualité publiée il y a 10 années 8 mois 1 semaine
Neurology

« Le somnambulisme est dans l'ADN » indique cette recherche qui suggère que les personnes somnanbules ont un chromosome défectueux. La découverte de ces scientifiques de la Washington University School of Medicine, qui ont identifié un point de variation situé dans une région particulière du chromosome 20, suscite l'espoir d'une guérison. Des conclusions publiées dans l’édition du 4 janvier de la revue médicale Neurology.

Cette étude génétique a examiné l'ADN de 22 membres d'une famille sur 4 générations. 9 ont été somnambules et la descendance familiale a été un terrain d'étude pour répondre à la question : le somnambulisme est-il héréditaire ? Ses résultats suggèrent un modèle particulier d'héritage génétique et un point de variation situé dans une région particulière du chromosome 20. Bien que ces résultats soient importants et apportent la preuve supplémentaire d'une composante génétique du somnambulisme, ils doivent être considérés comme préliminaires, précisent les chercheurs. Il s'agit encore d'identifier l'ensemble des gènes qui peuvent être responsables du somnambulisme.


Le somnambulisme est déjà connu comme « un trouble familial ». D'autres études ont suggéré que le somnambulisme a une composante génétique, mais le mode de transmission héréditaire n'a pas encore été établi. Il s'agit ici d'une étude de liaison, un type d'études génétiques habituellement utilisé pour étudier l'héritabilité de caractères et pour identifier les régions des gènes responsables, qui a examiné l'ADN d'une famille de race blanche au sein de laquelle le somnambulisme était bien développé. Sur les 22 membres de cette famille, 9 ont été somnambules et 13 ne l'ont pas été. Tout a commencé entre les âges de 4 à 10 ans, puis, pour certains membres de la famille, jusqu ‘à l'âge de 30 ans. Seuls 7 membres sont restés somnanbules après l'âge 18 ans.

L'analyse des séquences d'ADN de tous les membres de la famille identifie 7 régions sur le chromosome 20 identiques chez les membres somnambules. Selon les chercheurs, la région qui semble être liée à la maladie est connue pour comporter environ 28 gènes.

Des résultats qui confirment la composante génétique mais qui identifie un modèle particulier d'héritage génétique appelé "autosomique à pénétrance réduite », signifiant que l'affection peut sauter des générations.