Vous recherchez une actualité
Actualités

L'ENDOTHÉLIOMÈTRE pourrait vous dire le temps qu'il vous reste à vivre

Actualité publiée il y a 8 années 3 mois 3 semaines
NHS et Lancaster University

Une montre-test pouvant prédire la date approximative de la mort, c’est le principe du dispositif, actuellement en développement par ces scientifiques de l’Université de Lancaster. En analysant sous la peau, par mini-faisceaux laser, des cellules cruciales, les cellules endothéliales qui tapissent les vaisseaux sanguins, ce dispositif pourrait même à terme influencer la façon dont les compagnies d'assurance vont estimer les primes!

Développé par des physiciens de l'Université de Lancaster, le dispositif permettrait d'évaluer la rapidité et le stade du processus de vieillissement en fonction de ces cellules des vaisseaux sanguins. Ainsi le NHS britannique qui se fait l'écho de cette innovation rappelle que la rigidité des artères est associée aux maladies coronariennes et à l'hypertension artérielle, et peut, en effet, être un indicateur du vieillissement vasculaire.


L'endothéliomètre : Les chercheurs, le Pr Aneta Stefanovska et le Dr Bernjack ont breveté leur dispositif qu'ils ont appelé Endothéliomètre ou (endotheliometer) et qui évalue ces cellules endothéliales des vaisseaux sanguins. Alors que les données telles que la fréquence cardiaque, la pression artérielle ou la respiration sont jugées parfois approximatives pour évaluer l'état de santé, l'équipe de l'Université de Lancaster a souhaité explorer de nouvelles alternatives non invasives. Leur endothéliomètre permet de mesurer l'activité au sein de l'endothélium ou de la couche de cellules qui recouvre l'intérieur de chaque vaisseau sanguin. Les chercheurs expliquent que l'état de l'endothélium est une image générale de la santé globale. L'endothéliomètre permet de capter un large éventail d'informations et pourrait devenir un dispositif de diagnostic de base.

Les chercheurs ont relevé, chez 200 volontaires sains, des changements subtils dans la circulation du sang et d'autres signaux cardiovasculaires avec l'âge. Ils identifient des « oscillations du système cardiovasculaire qui peuvent nous en apprendre beaucoup sur l'état de santé d'un patient », en particulier une rigidité endothéliale dans les petits vaisseaux sanguins qui augmente avec l'âge et suggèrent, qu'à partir de ces données, il serait possible de prédire pour un patient combien d'années il lui reste à vivre…

Mais certains objectent déjà que la santé vasculaire n'est pas la seule mesure de la santé physique et donc pas le seul facteur prédictif de longévité. Ce dispositif peut être capable de mesurer la rigidité endothéliale avec précision, mais les études devront encore préciser dans quelle mesure il peut prédire ou aider à prédire la santé future ou la longévité probable.

Autres actualités sur le même thème