Vous recherchez une actualité
Actualités

Les overdoses d'ANTI-DOULEUR tuent en masse aux Etats-Unis

Actualité publiée il y a 8 années 1 mois 2 semaines
Centers for Disease Control and Prevention

Vicodine, méthadone ou... héroïne, cocaïne, mêmes risques ? Car les prescriptions de ces analgésiques aux Etats-Unis ont dépassé des niveaux jamais atteints cette dernière décennie et le nombre « d’overdoses » aussi. Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) alertent aujourd’hui sur des décès plus nombreux avec l'usage récréatif de ces anti-douleur, que ceux liés à la consommation d’héroïne et de cocaïne. En 2010, environ 12 millions d'Américains soit 1 Américain sur 20 déclare ainsi un usage récréatif d’analgésiques dans l'année écoulée.

Le mésusage en cause : Assez d'analgésiques ont été prescrits en 2010 pour soigner tous les adultes américains durant un mois complet. Bien que la plupart de ces médicaments soient prescrits à des fins médicales, beaucoup finissent aux mains et dans l'estomac de personnes qui en abusent. Réglementer plus strictement la prescription des analgésiques pourrait permettre de réduire le risque de mésusage et d'overdose de ces médicaments puissants, sans en priver les patients qui ont réellement besoin d'un traitement efficace.


Une véritable épidémie de santé publique: Il s'agit essentiellement d'opioïdes ou de narcotiques, comme la Vicodine (hydrocodone), l'OxyContine (oxycodone), l'Opana (oxymorphone) et la méthadone. Les CDC parlent aujourd'hui de véritable épidémie de santé publique: Les overdoses par antalgiques seraient responsables de près de 15.000 décès aux Etats-Unis en 2008 soit plus de 3 fois le nombre de décès constatés en 1999. En 2010, A Américain sur 20 âgé de 12 ans ou plus déclare un usage récréatif d'analgésique. Ce mésusage aurait entraîné près d'un demi-million de visites aux urgences sur l'année et aurait coûté en dépenses maladie plus de 70 milliards de dollars.

« De vrais distributeurs à pilules »: Le marché américain des analgésiques sur prescription explose et aurait été multiplié par 4 en dix ans. Les médecins prescrivent de grandes quantités d'antalgiques à des gens qui n'en ont pas besoin expliquent les CDC.

Certains groupes plus susceptibles d'abus ou d'overdose : Ce sont plutôt des hommes blancs ou Amérindiens Indiens d'Amérique ou de l'Alaska, d'âge moyen, de régions rurales qui adoptent ce comportement à risque.

Source: CDC « Prescription Painkiller Overdoses in the US

Accéder aux dernières actualités sur les Antalgiques

Autres actualités sur le même thème