Vous recherchez une actualité
Actualités

LEUCÉMIE: GATA2 ou la découverte d'une prédisposition génétique

Actualité publiée il y a 10 années 1 mois 3 semaines
Nature Genetics

Si jusqu'à présent très peu de mutations héréditaires avaient été découvertes pour les cancers du sang, cette équipe internationale vient d’identifier un défaut génétique prédisposant à la leucémie myéloïde aiguë. Ces mutations identifiées dans le gène GATA2 altèrent le rôle clé du gène dans le développement des globules blancs à partir des cellules souches hématopoïétiques. Cette découverte de l’Université de Washington pourrait permettre la détection précoce des personnes à risque en raison d'antécédents familiaux. Des conclusions publiées dans l’édition du 4 septembre de la revue Nature Genetics.

Les chercheurs ont commencé par étudier 4 familles d'Australie, du Canada et des États-Unis dont, au fil des générations, plusieurs membres avaient développé, de l'adolescence à la quarantaine, une leucémie myéloïde aiguë, un type de cancer du sang.


Cette étude est le fruit d'une collaboration entre Le Dr Marshall S. Horwitz, professeur de pathologie à l'Université de Washington (UW) et l'Université d'Adélaïde (Australie). La mutation génétique a d'abord été découverte chez un patient de Washington. Le participant avait été traité avec succès pour une leucémie en 1992 grâce à une greffe de moelle osseuse. A cette époque, le Dr. Horwitz a décidé d'examiner ses facteurs génétiques à partir de son historique familial et découvre que plusieurs membres de sa famille ont été atteints de syndrome myélodysplasique, de leucémie myéloïde, et d'infections à Mycobacterium.

Le syndrome myélodysplasique procède d'une difficulté à produire certains types de cellules sanguines liée au nombre et à la qualité insuffisants des cellules hématopoïétiques. Les patients souffrent souvent d'anémie sévère et ont besoin de fréquentes transfusions sanguines. La maladie s'aggrave et environ un tiers des patients développent une leucémie myéloïde aiguë.

L'équipe australienne décrit, de son côté, une famille présentant un trouble sanguin héréditaire de manière similaire. Finalement, les 2 équipes, américaine et australienne ont pu identifier le gène responsable, GATA2 chez plus de 20 familles.

Une erreur génétique plus fréquente qu'on ne le croit, notent les chercheurs. Dans certaines familles avec mutation du gène GATA2, la préoccupation primordiale est la leucémie, dans d'autres, des infections bactériennes graves en raison de la déficience en globules blancs pour combattre les infections. En collaboration avec les NIH, la mutation a aussi été associée à des infections par mycobactéries (des résultats publiés séparément dans la revue Blood). Dans un autre article publié dans le même numéro de Nature Genetics par un groupe de scientifiques de Londres, des mutations similaires du gène GATA2 ont été associées à la leucémie, au lymphoedème (gonflement d'une partie du corps) et dans certains cas, à la surdité.

Les scientifiques essaient de comprendre pourquoi ces mutations du gène GATA 2 sont bien responsables de ces différents problèmes de santé. Mais, d'ores et déjà, cette découverte pourrait permettre de développer un nouveau tests génétique pour la détection précoce des personnes à risque en raison d'antécédents familiaux.

Source: Nature Genetics, 2011; DOI: 10.1038/ng.913 Heritable GATA2 mutations associated with familial myelodysplastic syndrome and acute myeloid leukemia. (Visuesl UW « diapositive de moelle osseuse photographiée en 1992 par Daniel E. Sabath, Université de Washington (UW) professeur de médecine ».

Accéder aux dernières actualités sur les Leucémies

Autres actualités sur le même thème