Vous recherchez une actualité
Actualités

Livre blanc de l'ADDICTOLOGIE: 100 propositions pour une société moins addictogène

Actualité publiée il y a 8 années 4 mois 1 semaine
Fédération Française d'Addictologie (FFA)

Les conséquences des consommations d’alcool, de tabac, de cannabis, de cocaïne, d’héroïne, de drogues de synthèse, de la pratique excessive des jeux d’argent entrainent des problèmes majeurs de santé publique et sont également facteurs majeurs d’insécurité et de souffrances et difficultés sociales. Alors que le plan addiction arrive à son échéance avec une baisse des financements et un intérêt très amoindri des pouvoirs publics, la Fédération Française d’Addictologie (FFA) publie ce Livre Blanc, un état des lieux de la prise en charge des addictions en regard du plan addiction 2007-2011 et, surtout, 100 propositions pour diminuer les dommages des addictions.

On est passé de la « lutte contre l'alcoolisme et la toxicomanie » - fléaux sociaux - à la prévention et à la prise en charge des addictions, nous dit la FFA, avec, chez les professionnels et les scientifiques, l'élaboration du concept d'addiction et d'une approche addictologique pour la prévention, les soins et la prise en charge des addictions, dans un contexte de société de plus en plus « addictogène ».


D'où la publication de ce Livre Blanc, qui rassemble un état des lieux de la prise en charge des addictions, des aides et soins possibles aujourd'hui dans le dispositif de santé publique, face aux pathologies et aux problèmes psychosociaux que les conduites addictives peuvent générer.

La pratique en réseau doit être encouragée: Au-delà de l'organisation territoriale du dispositif et de la formation des acteurs concernés, la FFA met l'accent sur 2 enjeux essentiels et complémentaires, le parcours de soin des patients et, encore une fois, sur la coordination nécessaire de l'ensemble des acteurs de cette offre de soins. Ainsi, la pratique en réseau doit être encouragée pour une meilleure connaissance des missions et compétences des autres partenaires, l'acquisition d'une culture, d'outils, de pratiques et d'évaluation de ces pratiques, communs à l'ensemble des acteurs concernés.

Le Repris par la MILDT dans le Plan Gouvernemental de lutte contre les drogues et les toxicomanies 2008-2011, il n'a « donné que peu de moyens ni objectif nouveau au dispositif médicosocial », excepté la création de quelques Communautés Thérapeutiques et l'encouragement à l'élaboration de schémas régionaux en addictologie pour une meilleure formalisation de la place et du rôle des différents secteurs d'intervention.

appelle donc,

- à la mise en place d'un nouveau Plan Addictions 2012 – 2017, géré par un comité de pilotage et un Conseil scientifique et qui redéfinirait les missions de la Commission Nationale Addictions.

- à une nouvelle loi « Addictions » centrée sur les consommations problématiques et pathologiques, définissant les différents niveaux d'intervention de la société pour éduquer, protéger, intervenir précocement, soigner, réinsérer, instaurant un dispositif de prévention avec des moyens financiers.

Un rappel de la FFA, d'importance, enfin ne plus criminaliser ou stigmatiser les usagers…