Vous recherchez une actualité
Actualités

L'OBÉSITÉ après 60 ans augmente de 55% le risque de cancer du sein

Actualité publiée il y a 7 années 11 mois 1 semaine
AACR 2011 San Antonio Breast Cancer Symposium

Avoir le diabète ou d'être obèse après 60 ans augmente de 55% le risque de développer un cancer du sein, selon cette étude suédoise présentée le 10 décembre au 34è Symposium de l’American Association of Cancer Research à San Antonio.

Ce suivi sur 10 ans des données de santé de personnes originaires d'une région de Suède, dont 2.724 patientes ayant développé un cancer et 20.542 patientes qui n'ont jamais développé la maladie, a également examiné l'incidence globale du cancer du sein et a découvert que l'utilisation d'un médicament contre le diabète, la metformine, est associée à un taux inférieur de cancer, tandis qu'un autre, l'insuline glargine, est associé à un risque accru. «Nous avons découvert que chez les femmes âgées de 60 ans et plus et atteintes d'obésité et de diabète, le risque de cancer du sein est significativement accru», résume le Dr. Håkan Olsson, professeur aux départements d'oncologie et d'épidémiologie du cancer à l'Université de Lund. « En résumé, 15 femmes obèses sur 100 femmes auront un cancer du sein comparativement à un peu moins de 10% en population générale ». · Les femmes diabétiques ont un risque augmenté de 37 pour cent de développer un cancer du sein si leur diabète est diagnostiqué au moins 4 ans avant leur cancer. · Les femmes avec des niveaux anormalement bas de lipides sanguins (cholestérol principalement) ont un risque accru de 25% de développer un cancer du sein, tandis que des niveaux élevés de lipides dans le sang semblent être associés à un risque moindre de cancer du sein.


De l'influence de l'insuline glargine et la metformine : Les chercheurs ont également rapproché la prescription de ces 2 médicaments du diabète, insuline glargine et metformine et le risque pour tous les cancers. Ils constatent que l'utilisation de l'insuline glargine, qui avait été associé au développement accru de cancer du dans de précédentes études européennes, fait presque doubler le risque de développement d'un cancer, tandis que la metformine est associée à un risque plus faible de 8% de cancer chez les patients diabétiques. Un résultat qui contredit une précédente étude, publiée au même symposium et mise en avant par Sanofi pour son Lantus*.

Source: American Association for Cancer Research via Eurekalert (AAAS) “Diabetes and obesity increase risk for breast cancer development

*Lire aussi : DIABÈTE et CANCER: Sanofi rassure sur Lantus, avec une nouvelle étude

Autres actualités sur le même thème