Vous recherchez une actualité
Actualités

Maladie RESPIRATOIRE chronique: La musicothérapie accélère la réadaptation

Actualité publiée il y a 3 années 6 mois 4 semaines
Respiratory Medicine

Nouvelle thérapie non médicamenteuse, à combiner aux traitements standards, la musicothérapie, qui fait ses preuves dans la réadaptation de patients atteints de maladie pulmonaire obstructive chronique. Cette étude de la Mount Sinai School (New York) montre en effet une amélioration significative des symptômes, du bien-être et de la qualité de vie psychologique chez les patients suivant ce type d’intervention, avec jeu d’instruments à vent, chant et techniques de contrôle de la respiration.

La MPOC est l'une des principales causes de décès. La maladie entraîne des symptômes handicapants au quotidien, comme l'essoufflement, une respiration sifflante, la toux chronique, des rhumes fréquents, une susceptibilité à la grippe, et une oppression thoracique. Les patients atteints de MPOC sont souvent socialement isolés, ont un accès insuffisant aux programmes de réadaptation, et mettent souvent très longtemps à récupérer.


Ici, parmi les 68 patients atteints de maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) et d'autres troubles respiratoires chroniques, ceux qui ont suivi cette thérapie de musique en combinaison avec le traitement standard, pendant une période de 6 semaines, récupèrent beaucoup mieux et plus rapidement. Les sessions de musicothérapie, menées par des musicothérapeutes certifiés, comprenaient notamment le jeu de musique live, d'instruments à vent, vent, le chant et la formation à des techniques de contrôle de la respiration. Ces séances de thérapie prenaient aussi en compte la musique préférée des patients, ce qui permettait d'optimiser l'adhésion et la participation des patients.

« La prise en charge des malades chroniques se dirige vers des méthodes qui visent à préserver et à améliorer la qualité de vie des patients et la poursuite des activités de la vie quotidienne et la musicothérapie apparaît comme un élément essentiel dans la gestion des maladies respiratoires chroniques », souligne Joanne Loewy, directeur du Centre Louis Armstrong de musicothérapie. Des résultats qui fournissent une première base voire une incitation à tester la thérapie dans les services et centres de réadaptation.

Autres actualités sur le même thème