Vous recherchez une actualité
Actualités

MALTRAITANCE: Les blessures cachées de la violence psychologique chez l'Enfant

Actualité publiée il y a 7 années 1 mois 2 semaines
Psychological Trauma: Theory, Research, Practice, and Policy

La violence psychologique est même la forme la plus répandue de maltraitance des enfants, selon cette étude d’experts américains. Et les enfants qui en sont victimes éprouvent des problèmes parfois pires de santé mentale que les enfants victimes de maltraitance physique ou d’abus sexuels. Pourtant, la violence psychologique sur l’Enfant reste toujours rarement abordée dans les programmes de prévention ou de prise en charge de la maltraitance chez l’Enfant. Conclusions dans la revue spécialisée, Psychological Trauma: Theory, Research, Practice, and Policy.

La violence psychologique est définie ici l'intimidation, la terreur, un mode contrôle coercitif, des insultes graves, l'avilissement, des menaces, des exigences disproportionnées, une mise à l'écart et / ou l'isolement de l'enfant.


L'auteur principal, le Pr Joseph Spinazzola et son équipe ont travaillé à partir des données de 5.616 enfants, suivis par la National Child Traumatic Stress Core Network, ayant des antécédents d'un ou plusieurs des 3 types d'abus:

· maltraitance psychologique (violence psychologique ou négligence émotionnelle),

· violence physique,

· et abus sexuels.

Les enfants âgés de 10 à 12 ans, à 42% des garçons ont été interviewé et évalués par les cliniciens en santé comportementale et sur les événements traumatisants qu'ils avaient vécus. Leurs proches ont répondu à un questionnaire de 113 items relatif au comportement de l'enfant. Les dossiers cliniques des enfants ont également été analysés.

- 62% avaient des antécédents de mauvais traitements psychologiques,

- 24% des antécédents de violence psychologique exclusivement.

Anxiété, dépression, tentatives de suicide et addictions: L'analyse constate que ces enfants harcelés psychologiquement, souffrent d'anxiété, de dépression, d'une faible estime de soi et de symptômes de stress post-traumatique parfois. Les tentatives suicidaires apparaissent avec la même incidence et, dans certains cas, à une fréquence supérieure que chez les enfants maltraités physiquement ou abusés sexuellement.

· Parmi les 3 types de maltraitance, la violence psychologique est la plus fortement associée à la dépression, aux troubles anxieux généralisés, aux troubles de la communication sociale, aux problèmes de toxicomanie et de dépendance.

· Et lorsque ces mauvais traitements psychologiques s'ajoutent à la violence physique ou sexuelle, les conséquences sont encore plus sévères. Lorsque les chercheurs estiment la portée de ces différentes maltraitances, ils montrent que la violence psychologique a globalement les mêmes effets que la violence physique et l'abus sexuel combinés. Des effets particulièrement sévères sur le comportement à l'école, les problèmes de dépendance et le risque d'automutilation.

Une violence difficile à détecter chez l'Enfant : Si les conséquences sont sévères, cette forme de violence sur l'enfant reste très difficilement détectable chez l'Enfant par les travailleurs sociaux, des services de protection de l'Enfance ou les professionnels de l'Enfance, rappellent les auteurs. Car il n'y a pas de marque physique. En outre, la violence psychologique n'est pas reconnue, même socialement, comme une maltraitance grave, comme le sont les violences physique et sexuelle chez l'enfant.

Les auteurs, des experts du Center at Justice Resource Institute (Massachusetts) appellent donc au lancement d'initiatives de sensibilisation du grand public aux effets graves d'une maltraitance psychologique chez l'enfant et l'adolescent. Ils concluent qu'étant donnée la prévalence de la violence psychologique à l'enfance et de la sévérité de ses dommages sur les jeunes victimes, cette forme de maltraitance devrait être abordée en priorité dans le cadre des formations en santé mentale des travailleurs sociaux et des professionnels de la petite enfance. Enfin, ils rappellent qu'aux Etats-Unis, près de 3 millions d'enfants américains souffrent d'une forme de maltraitance chaque année.

Source: Psychological Trauma: Theory, Research, Practice, and Policy Unseen Wounds: The Contribution of Psychological Maltreatment to Child and Adolescent Mental Health and Risk Outcomes- communiqué APA (Visuel © Ilike - Fotolia.com)

Plus d'études sur la Maltraitance de l'Enfant

Accéder au Dossier Bien-traitance de l'Enfant- Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Autres actualités sur le même thème