Vous recherchez une actualité
Actualités

Médecine RÉGÉNÉRATIVE: Des cellules centenaires rajeunies, explications des chercheurs

Actualité publiée il y a 8 années 1 mois 1 semaine
Inserm et Genes & Development

L'équipe Avenir Inserm "Plasticité génomique et vieillissement" dirigée par Jean Marc Lemaitre vient de parvenir à rajeunir des cellules de donneurs âgés, vieilles de plus de 100 ans. Ces cellules âgées, reprogrammées in vitro en cellules souches pluripotentes (iPSC) ont retrouvé leur jeunesse et les caractéristiques des cellules souches embryonnaires (hESC). Les chercheurs reviennent sur leur étude, expliquent et parlent eux-mêmes de « cure de jouvence ». Cette recherche qui marque une avancée significative pour la médecine régénérative, vient d’être publiée dans l’édition du 1er novembre de la revue Genes & Development.

Des cellules humaines aux iPSC: Depuis 2007, quelques équipes de recherche dans le monde sont capables de reprogrammer des cellules adultes humaines en cellules souches pluripotentes (iPSC), qui présentent des caractéristiques et un potentiel similaires aux cellules souches embryonnaires humaines (hESC). Les cellules obtenues, les cellules souches embryonnaires humaines (hESC), peuvent à nouveau se différencier en cellules de tous types après cette véritable cure de "jouvence". Car les hESC sont des cellules "à tout faire" expliquent les chercheurs : Par leurs divisions, elles assurent la mise en place de toutes les cellules adultes différenciées de l'organisme (neurones, cellules cardiaques, cellules de peau, cellules du foie…voir figure ci-contre).


Dépasser la limite de la sénescence: Jusqu'alors, les résultats de recherches publiés montraient que la sénescence, point ultime du vieillissement cellulaire, restait une limite à l'utilisation de cette technique pour des applications thérapeutiques chez des patients âgés. L'équipe de l'inserm a pu dépasser cet obstacle en réussissant à rajeunir des cellules de donneurs âgés, jusqu'à plus de 100 ans.

Les chercheurs français démontrent ainsi la réversibilité du processus du vieillissement cellulaire. En reprogrammant ces cellules, grâce à un "cocktail" spécifique de 6 facteurs génétiques ((OCT4, SOX2, C MYC, KLF4, NANOG et LIN28) les chercheurs montrent que les cellules souches iPSC obtenues possèdent des caractéristiques physiologiques de cellules "jeunes", de type embryonnaires, tant du point de vue de leur capacité proliférative que de leur métabolisme cellulaire. Car ces cellules sont à nouveau capables d'auto-renouvellement et de différentiation.

"Les marqueurs de l'âge des cellules ont été effacés et les iPSC, que nous avons obtenues peuvent produire des cellules fonctionnelles, de tous types avec une capacité de prolifération et une longévité accrues", explique Jean Marc Lemaitre, auteur principal de l'étude (ci-contre).

Source: Communiqué Inserm et Genes & Development, 1er Novembre 2011 Vol. 25, No. 21, doi:10.1101/gad.173922.111 « Rejuvenating senescent and centenarian human cells by reprogramming through the pluripotent state (Vignette Cellules rajeunies-Inserm)

Lire aussi: Médecine RÉGÉNÉRATIVE: Rajeunir nos cellules, réhabiliter certains organes -

Autres actualités sur le même thème