Vous recherchez une actualité
Actualités

MÉDECINE RÉGÉNÉRATIVE: Lin28, le gène juvénile qui répare et cicatrise

Actualité publiée il y a 5 années 1 mois 1 semaine
Cell

Cheveux, cartilage, os, tissus mous, en contribuant à l’amélioration du métabolisme cellulaire, ce gène vient d’être identifié par des scientifiques de l'Hôpital pour enfants de Boston, comme un gène clé de la réparation des tissus. Ces travaux montrent qu’en réactivant ce gène dormant, appelé Lin28a, actif dans les seules cellules souches embryonnaires, il est possible de faire repousser les poils, réparer le cartilage, l'os, et plusieurs tissus mous sur un modèle de souris. Ces conclusions, présentées dans la revue Cell ouvrent une nouvelle voie thérapeutique qui passe par Lin28a ou le métabolisme des mitochondries.

C'est la première fois que le métabolisme semble une stratégie possible pour améliorer la cicatrisation et la réparation tissulaire, pourtant c'est bien le métabolisme de base qui limite la vitesse de réparation des tissus, explique le Dr George Q. Daley, directeur du programme de transplantation de cellules souches pour enfants de Boston, chercheur à l'Institut médical Howard Hughes et auteur principal de l'étude. En effet, son étude montre que cette capacité à favoriser la réparation des tissus de Lin28a, repose en partie sur l'amélioration du métabolisme des mitochondries (unités productrices d'énergie dans les cellules). Les chercheurs suggèrent en conséquence qu'une fonction de ménage ou de nettoyage cellulaire pourrait permettre le développement de traitements régénérateurs.


En réactivant Lin28a, un gène de croissance des embryons au cours de leur phase de croissance rapide, le métabolisme cellulaire s'accélère.

Lin28 agit en se liant aux ARN, sur la traduction des gènes en protéines. La protéine Lin28 est ainsi abondante dans les cellules souches embryonnaires et le gène fortement exprimé lors de la formation de l'embryon précoce a déjà été utilisée pour reprogrammer des cellules de peau en cellules souches, rappellent les auteurs.

Lin28a améliore également la production d'enzymes métaboliques dans les mitochondries et permet de générer l'énergie nécessaire pour stimuler et développer de nouveaux tissus.

Pour mieux comprendre comment Lin28a favorise la réparation des tissus, les chercheurs ont cherché à lier Lin28 à certains ARN spécifiques et notamment sur un petit ARN appelés let-7 déjà connu pour favoriser la maturation des cellules et le vieillissement.

D'autres expériences montrent que Lin28a améliore la cicatrisation, permet la repousse de certains tissus et même des doigts chez les nouveau-nés souris.

Ces résultats suggèrent la possibilité de développer nouveaux médicaments capables d'induire la régénération et la réparation des tissus mais aussi de nouvelles perspectives pour le traitement des maladies dégénératives, « tout simplement » en activant le métabolisme mitochondrial. « Cela ressemble à de la science-fiction », conclut l'auteur, « mais Lin28a pourrait faire partie d'un cocktail de guérison qui apporte aux adultes la même qualité et rapidité de réparation des tissus que celle observée chez de jeunes animaux ».

Source: Cell 7 November 2013 10.1016/j.cell.2013.09.059 Lin28a enhances tissue repair by reprogramming cellular metabolism (Visuels Cell, @Shyh-Chang et al. “repousse de tissus sur la souris”, « idem avec réactivation du gène Lin28a »)

Lire aussi sur le Rajeunissement , la Médecine régénérative

Autres actualités sur le même thème

Pages