Vous recherchez une actualité
Actualités

MÉMOIRE: Trop de photos souvenirs, moins de souvenirs

Actualité publiée il y a 5 années 8 mois 1 semaine
Psychological Science

Prendre une photo pour immortaliser un souvenir, peut l’immortaliser sur le papier ou l’écran, à condition qu’on la retrouve… mais en tous cas, au détriment de notre mémoire, révèle cette étude de l'Université Fairfield publiée dans Psychological Science. Car prendre un cliché, c’est aussi moins observer et donc moins enregistrer, et à trop vouloir en prendre, on ne se souvient plus de rien.


Photos vs souvenirs : Alors qu'aujourd'hui, prendre des clichés avec son smartphone est devenu une manie, que les gens capturent machinalement des moments parfois anodins au point d'être absents pour leur entourage, Linda Henkel, chercheur en psychologie, s'est demandé si faire autant de photos n'entravait pas notre mémoire. Elle montre ici que les souvenirs d'objets sont moins fidèles lorsqu'ils ont été pris en photo, comme si la mémoire se défaussait sur l'appareil.

Sa première expérience s'est déroulée au Musée, et des étudiants ont été invités à prendre note de certains objets, soit en les photographiant, soit en les observant. Le jour suivant, leur mémoire a été testée. L'expérience montre que la restitution est moins précise et moins fidèle chez les participants qui ont choisi de photographier par rapport à ceux qui ont observé. Les « photographes » n'étaient pas en mesure de préciser autant de détails visuels. Les auteurs évoquent un effet de dépréciation, s'appuyer sur la technologie et compter sur l'appareil pour enregistrer l'événement évite de s'impliquer et entraîne un effet négatif sur la mémoire épisodique.

Tout "prendre" déforme l'"œil": Une seconde expérience confirme ces résultats mais montre que zoomer sur le détail d'un objet permet, cette fois, de mieux mémoriser le détail, mais du coup, également le reste de l'objet qui n'est pas dans l'objectif. Bref, l'appareil modifie notre vision de notre environnement.

Tant de clichés, est-ce bien nécessaire ? Enfin, l'étude suggère que la photo numérique a entraîné un volume de clichés tel que leur classement devient impossible au point de décourager certains d'y accéder et de se remémorer. Finalement, s'interrogent les chercheurs, la technologie ne nous a-t-elle pas privés de souvenirs en nous permettant d'en stocker autant ?

Source: Psychological Science December 5, 2013, doi: 10.1177/0956797613504438 Point-and-Shoot Memories The Influence of Taking Photos on Memory for a Museum Tour (Visuel@ © nenetus - Fotolia.com)

Accéder aux dernières nouvelles sur la Mémoire

Autres actualités sur le même thème