Vous recherchez une actualité
Actualités

MÉNOPAUSE: La reprise après la perte de poids, plus néfaste que le maintien du surpoids

Actualité publiée il y a 7 années 7 mois 8 heures
Journal of Gerontology : Medical Sciences

A la ménopause, en cas de surpoids, perdre du poids c’est bien, mais reprendre ensuite ne serait-ce que quelques kilos peut être néfaste à la santé cardio-vasculaire. Cette étude du Wake Forest Baptist, soutenue par le National Institute on Aging (NIA-NIH) constate qu’une reprise de poids, même minime, après une perte de poids intentionnelle est associée des facteurs de risque cardio-métaboliques de long terme chez ces femmes ménopausées. Ces conclusions, publiées dans l’édition du 26 novembre du Journal of Gerontology suggèrent même perdre puis regagner du poids, à la ménopause, est « pire » qu’une stabilité du poids.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Les Pr Daniel Beavers et Kristen castors ont regardé comment la reprise de poids affecte l'ensemble des facteurs de risque de diabète de type 2 et de maladies cardiovasculaires, tels que l'hypertension artérielle, le cholestérol HDL et LDL, les triglycérides, la glycémie à jeun et l'insuline. «Dans ce groupe de femmes, la perte de poids et le maintien de cette perte offre d'importants bénéfices pour la santé, mais c'est là que réside le problème ! », expliquent les auteurs.


Les chercheurs ont suivi 112 femmes ménopausées obèses, âgées en moyenne de 58 ans, soumises à une intervention de 5 mois de perte de poids et puis durant une période de suivi de 12 mois sans intervention. Le poids corporel et les différents facteurs de risque ont été évalués avant et après l'intervention de perte de poids et à 6 puis 12 mois après l'intervention. Lors de l'intervention, les femmes ont perdu une quantité significative de poids, soit une moyenne de 12 kilos. Deux tiers des femmes ont repris au moins 2 kilos environ durant les 12 mois de suivi et, en moyenne 70% du poids qu'elles avaient perdu.

Les conséquences sur la santé de la reprise de poids chez les personnes âgées: Avec la reprise de poids, la plupart des facteurs de risque qui avaient régressé lors de la perte de poids, ont régressé à leurs valeurs de base 12 mois plus tard et pire, pour les femmes qui avaient repris du poids dans l'année suivant leur perte de poids, plusieurs facteurs de risque étaient dégradés par rapport à avant leur perte de poids. Bien sûr, il s'agit d'identifier les obstacles au maintien de la perte de poids. Car l'étude montre que chez ces femmes ménopausées, même avec une reprise partielle de la perte de poids est associée à une augmentation du risque cardio-métabolique, alors qu'à l'inverse, le maintien du poids ou le maintien de la perte de poids est associé à une amélioration soutenue du profil cardio-métabolique. Les femmes âgées en surpoids, sont donc contraintes d'aborder la perte de poids comme un changement de mode de vie définitif, avec maintien du poids tout aussi important que la perte de poids.

Source: J Gerontol A Biol Sci Med Sci (2012) doi: 10.1093/gerona/gls236 online: November 26, 2012 Cardiometabolic Risk After Weight Loss and Subsequent Weight Regain in Overweight and Obese Postmenopausal Women

Lire aussi : MÉNOPAUSE et OBÉSITÉ: La prise de poids accroît le risque de cancer du sein

Accéder à nos dossiers- Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Obésité de l'enfant (1/6)
Troubles du comportement alimentaire

Autres actualités sur le même thème