Vous recherchez une actualité
Actualités

MOBILE et Cancer: Une bombe sanitaire à retardement, selon le MobileWise report

Actualité publiée il y a 8 années 1 mois 1 jour
MobileWise report - NHS

Ne le laisse pas détruire ton cerveau : « Don’t let it go to your head ». C’est ce que disent les experts de ce MobileWise report qui passe en revue les données de plus de 200 études scientifiques associant l'utilisation du téléphone mobile avec des problèmes de santé graves. De très nombreuses preuves ont été occultées, révèle le rapport : « La santé de nos enfants est en danger, face à l’inaction des politiques de santé publiques mises en face d’un nombre croissant de preuves sur les risques du mobile pour la santé ».

Alors que faut-il croire ? Nous nous sommes récemment fait l'écho d'autres études scientifiques dédramatisant voire niant ces risques sanitaires, la dernière en date ayant été publiée fin octobre dernier par le prestigieux British Medical Journal, suivant de près une étude du Journal of the National Cancer Institute qui concluait en juillet dernier, à l'absence de preuves scientifiques. Et qui est MobileWise ? MobileWise est une organisation caritative britannique qui veut sensibiliser sur les questions de santé liées aux mobiles. Il n'empêche que le rapport comprend un examen des données sur les risques des téléphones mobiles à ce jour, qui, s'il n'est pas systématique n'en reste pas moins l'un des plus complet, et que plusieurs experts scientifiques, de la neurochirurgie à la science de l'environnement, ont contribué à ce rapport. Et que dit l'OMS ? L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a adopté une approche de précaution et récemment classé les téléphones mobiles comme «un facteur cancérigène possible».


Le rapport avertit que la santé des enfants est mise en péril par l'échec du gouvernement et les compagnies de téléphone pour répondre à la masse croissante de preuves liant l'utilisation du téléphone mobile avec risques pour la santé. Des experts médicaux et MobileWise demandent au gouvernement et à l'industrie de communiquer maintenant à l'aide d'avertissements et de conseils afin de réduire les risques sur la santé liés à l'utilisation des mobiles.

De nombreuses preuves occultées: Les risques possibles identifiés comprennent les tumeurs au cerveau, la baisse de fertilité, les dommages à l'ADN, l'atteinte de la barrière hémato-encéphalique qui protège notre cerveau et la surproduction de mélatonine, ainsi que d'autres effets biologiques soupçonnés de jouer un rôle dans le développement du cancer. Approuvé par un certain nombre d'éminents médecins et scientifiques, le rapport souligne le nombre croissant de preuves jusqu'ici occultées dans le débat sur ces risques.

Ce rapport montre aussi que le cerveau des enfants est plus sensible que « prévu » aux effets des rayonnements des téléphones mobiles car toujours en développement, plus petit, avec une conductivité supérieure des tissus. « Le cerveau des enfants absorbe jusqu'au double d'énergie par rapport à celui d'un adulte lors d'un appel, et cette énergie peut se concentrer dans certaines régions du cerveau de l'enfant, allant jusqu'à tripler l'absorption dans ces régions.» Les enfants doivent donc être informés sur la façon de limiter leur exposition, minimum d'appels, utilisation des casques et maintien du téléphone à distance.

Finalement, si les National Health Services britanniques parlent de « limites à ce rapport qui n'est pas un examen systématique de la littérature », les institutions dont le NHS comme les scientifiques s'accordent sur l'urgence de recherches supplémentaires, en particulier sur les effets du mobile sur la Santé de l'Enfant, domaine dans lequel les données restent encore limitées.

Sources: MobileWise report: Mobile phone health risks: the case for action to protect children, OMS Electromagnetic fields and public health: mobile phones

Lire aussi : MOBILE: Le risque de cancer écarté par le British Medical Journal

Accéder aux dernières actualités sur Mobile et Santé

Autres actualités sur le même thème