Vous recherchez une actualité
Actualités

NITRATE et puissance MUSCULAIRE : Sur les épinards, Popeye avait raison

Actualité publiée il y a 10 années 8 mois 2 semaines
Cell

Les épinards ou plutôt les nitrates qu’ils contiennent peuvent réellement stimuler nos muscles. C’est le résultat de cette petite étude réalisée sur 14 volontaires par des chercheurs du Karolinska Institute (Suède) et publiée dans l’édition du 2 février de la revue scientifique Cell.

Cette petite étude randomisée, menée chez 14 volontaires non-fumeurs, âgés d'environ 25 ans, ne portait pas sur les épinards mais sur les effets de la prise d'un supplément contenant du nitrate, un composé présent dans les épinards et d'autres légumes verts à feuilles. Elle constate qu'une supplémentation en nitrate durant trois jours seulement, optimise l'utilisation de l'oxygène dans les mitochondries des cellules musculaires. Avec cette supplémentation, les participants ont besoin de moins d'oxygène lors de la pratique d'un exercice physique.


Dans le corps humain, les cellules produisent de l'énergie en utilisant de minuscules organites (environ internes, les mitochondries. Les mitochondries utilisent le glucose et l'oxygène pour produire une substance chimique appelée ATP, qui sert de combustible pour la cellule. Ce carburant est indispensable pour toutes les activités menées par les cellules, des muscles et des organes. Cette efficacité peut être mesurée en examinant le rapport de l'ATP est produite par la quantité d'oxygène consommé.

Les volontaires ont été randomisés pour recevoir soit un supplément de nitrate de sodium ou un supplément placebo (contenant du sel de table) 3 fois par jour pendant 3 jours. Un petit échantillon de leur muscle (biopsie) a été prélevé dans la cuisse. Ils ont également pris part à une épreuve d'effort pour mesurer la quantité d'oxygène qu'ils utilisent lors de l'effort. Après une pause de six jours les bénévoles ont répété ce processus. Les chercheurs ont comparé le nombre de mitochondries, leur fonction et leur efficacité, ainsi que la consommation d'oxygène pendant l'exercice qui suit la supplémentation en nitrate (ou la supplémentation placebo).

Résultats : Les chercheurs ont constatent qu'après la supplémentation en nitrate, les niveaux de nitrate dans le sang des volontaires augmentent bien, et les mitochondries des muscles des participants sous nitrate produisent plus d'ATP pour chaque unité d'oxygène, les participants ont utilisé moins d'oxygène pendant l'exercice. Les chercheurs concluent à une relation entre l'efficacité des mitochondries de chaque individu et de sa consommation d'oxygène et la production d'énergie pendant l'exercice.

Les nitrates peuvent donc bien avoir un effet bénéfique sur les mitochondries chez les jeunes, en bonne santé, au moins à court terme avec une consommation moindre d'oxygène sans réduction de performance. Mais des études de long terme et à plus grande échelle seront nécessaires pour identifier le rapport bénéfices-risques à long terme de la supplémentation en nitrate.