Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ, DIABÈTE: Perdre du poids améliore la sexualité des hommes

Actualité publiée il y a 9 années 2 jours 8 heures
Journal of Sexual Medicine

Cette étude publiée dans le Journal of Sexual Medicine révèle que chez les hommes obèses diabétiques de type 2, la perte de poids, même modeste, améliore la fonction érectile, le désir sexuel et réduit les symptômes de troubles urinaires. Des données qui renforcent l’association positive entre une bonne alimentation, le contrôle voire la perte de poids, l’amélioration de la fonction sexuelle, de la miction et de la santé cardiovasculaire.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Les chercheurs du Changi General Hospital (Singapour) et de l'University d'Adelaide (Australie) ont mené cette étude sur 31 hommes obèses avec un diabète de type 2 diagnostiqué depuis plus de 8 semaines. Les hommes ont reçu soit un substitut de repas hypocalorique, à faible teneur en graisse et en glucides, riche en protéines, pour diminuer leur apport quotidien de 600 calories. L'étude révèle qu'une perte de poids même modeste de 5%, a entraîné une inversion rapide des problèmes sexuel et troubles urinaires, dans les 8 semaines, et l'amélioration s'est poursuivie durant les 12 mois de l'étude.


Les chercheurs ont voulu déterminer les effets de la perte de poids sur les fonctions sexuelle et endothéliale et les marqueurs inflammatoires chez les hommes diabétiques obèses. Leurs principaux critères de mesure étaient le poids, la circonférence de taille, l'indice international de la fonction érectile (IIEF-5), le score d'inhibition du désir sexuel (IDS), l'échelle IPSS (International Prostate Symptoms Score), la prise de glycémie plasmatique à jeun, le taux de lipides, de testostérone, la SHBG (ou TeBG , testostérone-estradiol binding globulin), les marqueurs inflammatoires et l'artère brachiale flow-mediated dilatation (FA), mesurés au départ de l'étude, à 8 semaines et à 52 semaines.

Résultats: À 8 semaines, le poids et le tour de taille des participants ont diminué de 5 à 10%, le régime avait amélioré la glycémie, le cholestérol LDL, la SHBG, IIEF-5, IDS, donc la fonction endothéliale, la fonction érectile, le désir sexuel, et les symptômes urinaires. À 52 semaines, la plupart de ces améliorations sont maintenues, la fonction érectile, le désir sexuel, et les symptômes urinaires se sont encore améliorés.

«Nos résultats ajoutent à la preuve que non seulement la fonction érectile, mais aussi certains symptômes de l'appareil urinaire sont un marqueur de risque cardio-métabolique», note l'auteur principal. "Cette amélioration qui peut être obtenue par une perte de poids modeste, en particulier avec un régime de haute qualité nutritionnelle, est importante en matière de santé publique pour l'élaboration de messages destinés aux hommes."

Ces résultats confirment en effet ceux d'études antérieures et encourage les hommes en surpoids à un contrôle de leur poids pour un maintien voire un rétablissement de l'érection et de la fonction urinaire mais aussi de leur santé cardio-vasculaire.

The Journal of Sexual Medicine, 2011; DOI: 10.1111/j.1743-6109.2011.02417.x Comparing Effects of a Low-energy Diet and a High-protein Low-fat Diet on Sexual and Endothelial Function, Urinary Tract Symptoms, and Inflammation in Obese Diabetic Men. (Visuel © Ljupco Smokovski - Fotolia.com)

Accéder à l'Espace Nutrition, Diabète