Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ INFANTILE: Carence en vitamine D, risque d'obésité

Actualité publiée il y a 8 années 5 mois 1 semaine
Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism (JCEM)

Une étude publiée dans l’édition du 20 avril du Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism (JCEM) constate que les enfants avec carence en vitamine D ont un risque plus élevé d’obésité. Outre la prévention des carences en vitamine D chez les jeunes, les bénéfices de la vitamine D sur la réduction du risque d’obésité, sur le profil lipidique et le risque de diabète de type 2 doivent encore être explorés.

Des études chez les adultes et les enfants ont déjà montré le lien entre obésité et carence en vitamine D. Toutefois, les données caractérisant les différences raciales dans cette association, en particulier dans la distribution des tissus adipeux, sont limitées. Cette étude a donc examiné les spécificités raciales dans l'association entre statut en vitamine D, IMC, taux de lipidémie, répartition des tissus adipeux chez des enfants noirs et blancs âgés de 8 à 18 ans.


"Cette carence en vitamine D est endémique dans la jeunesse et il a déjà été suggéré chez les adultes que de faibles niveaux en vitamine D peuvent jouer un rôle dans l'augmentation des taux de diabète de type 2. C'est peut-être également vrai pour les jeunes», explique le Dr. Silva Arslanian, de l'Université de Pittsburgh et auteur principal de l'étude. «Notre étude a montré que la vitamine D est associée à des niveaux plus élevés de lipidémie et de « bon »cholestérol (HDL), chez l'Enfant.

vitamine D déficiente par rapport aux autres enfats.