Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ: Un coût "pour la vie" de 15.000 euros

Actualité publiée il y a 4 années 8 mois 2 semaines
Pediatrics

De nombreuses études portent sur ses conséquences pour les patients, en termes de comorbidités, de réduction de qualité de vie et de décès. Alors que le surpoids a déjà contaminé un tiers de la planète, son coût pour la société n’est que rarement abordé. Cette étude « s’est amusée » à faire le calcul, le coût sur toute une vie d’une obésité infantile. 19.000$ (près de 15.000 €) par enfant sur une vie, concluent les chercheurs de la Guke University, dans la revue Pediatrics.

La réduction de l'obésité infantile est une priorité de santé publique qui a certes des avantages sanitaires mais aussi des avantages économiques considérables, commente le Dr Andrew Eric Finkelstein, auteur principal de l'étude. Ainsi, lutter contre l'obésité chez l'adulte nécessite de prévenir ou réduire l'obésité chez les enfants, alors que la plupart des enfants et des adolescents obèses le resteront à l'âge adulte.


Car l'obésité infantile, c'est un coût d'environ 19.000$ par enfant lorsque l'on compare l'ensemble des coûts médicaux sur la vie d'un enfant atteint d'obésité infantile, à ceux d'un enfant de poids normal, concluent ces chercheurs de la Duke (de Singapour).

Un chiffre qui vient en conclusion d'une revue de la littérature des 15 dernières années et de la méta-analyse de 6 études.

Un chiffre qui interpelle et qui, quand on le multiplie par le nombre d'enfants de 10 ans obèses aux seuls Etats-Unis, aboutit à la somme de 14 milliards de dollars. L'autre estimation, qui prend en compte le développement de l'obésité chez des enfants de poids normal à 10 ans, aboutit à un coût moindre mais tout de même impressionnant, de 12.900$ par enfant obèse. Enfin, d'autres scenarii aboutissent même à un coût de 39.080$.

Une estimation « a minima » : Pour aboutir à ces estimations, les chercheurs ne prennent ici en compte que les coûts médicaux directs de l'obésité, telles que les visites chez le médecin et les traitements et ne prennent pas en compte les coûts indirects dont l'absentéisme et la perte de productivité chez les adultes actifs.

La prévention du surpoids, une prévention primaire : Pour les mêmes raisons, que nous ne laissons pas les enfants boire ou fumer et les obligeons à aller à l'école, nous devrions faire en sorte de les maintenir à un poids sain, rappellent les auteurs, qui fournissent ici une estimation du coût auquel les interventions de santé publique restent « rentables » en regard de la charge de l'obésité si elle n'est pas traitée.

Source: Pediatrics April 7, 2014 doi: 10.1542/peds.2014-0063 Lifetime Direct Medical Costs of Childhood Obesity

Pour en savoir plus sur l'Obésité infantile

Accéder à nos dossiers- Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Obésité de l'enfant (1/6)
Troubles du comportement alimentaire

Autres actualités sur le même thème

Pages