Vous recherchez une actualité
Actualités

OMS : Margaret Chan favorable à une réorganisation en profondeur

Actualité publiée il y a 8 années 2 mois 1 semaine
OMS, 128è Conseil exécutif

« Nous ne fonctionnons pas au niveau d’excellence de plus en plus nécessaire que l’on attend de nous ». Genève, lundi 17 janvier 2011, à l’ouverture de la 128è session du Conseil exécutif, la directrice générale de l'OMS, Margaret Chan interrogeait les 34 membres permanents : «Jusqu’où vont les devoirs et les responsabilités de l’OMS ? », car « Les exigences vis-à-vis de l’OMS et des pays sont énormes », a-t-elle ajouté. De profondes réformes dans l’organisation doivent être entreprises (…) pour aller dans cette direction, il faudra modifier le fonctionnement des bureaux de l’OMS dans les pays et le recrutement et la formation du personnel.

Améliorer l'efficience plutôt que réduire les services, apportés par l'Organisation internationale a été la ligne directrice de Margaret Chan à l'ouverture de ce conseil exécutif qui doit durer 8 jours, avec un regret, des exigences de plus en plus nombreuses, des missions qui passent parfois inaperçues avec un financement des Etats membres qualifié d'insuffisant.


Entreprendre des réformes à large échelle, sans changer la constitution de l'OMS, c'est la suggestion de Margaret Chan qui n'a pas manqué de relever la position difficile et controversée de l'OMS, mise face à des défis techniques de plus en plus pointus, nécessitant les meilleures expertises mais bloquée par les conflits d'intérêt.

Réorganiser aussi les partenariats avec les trop nombreuses organisations internationales ou de terrain, exige de nouvelles expertises au sein de l'OMS. Alors que le « paysage » est très confus dans certains états, comme le Vietnam avec plus de 400 missions en rapport avec des projets de santé ou le Rwanda qui doit rendre compte à différents donateurs sur 890 indicateurs sanitaires, l'Alliance GAVI qui va regrouper les initiatives et organisation des campagnes de vaccination dans de nombreux pays est citée en exemple. La nécessité d'une action multisectorielle doit être généralisée.

L'OMS doit changer sur le plan administratif, budgétaire et technique : selon Margaret Chan, les arbitrages financiers et budgétaires doivent aller de pair avec une analyse approfondie de ce qui fait la finalité et la valeur ajoutée de l'OMS. « Le niveau d'engagement de l'OMS ne doit pas être fonction de la dimension d'un problème de santé, mais de la mesure dans laquelle l'Organisation peut agir. Car d'autres sont peut-être mieux placés que nous ». Une direction technique solide assurée par l'OMS sur les grands axes d'action assortie d'un plan, d'activités budgétées, d'un partenariat solide est aujourd'hui nécessaire.

Jusqu'où vont les devoirs et les responsabilités de l'OMS ? « C'est aux États Membres qu'il appartient de donner l'orientation voulue en étroite consultation avec le personnel de l'OMS », conclut Margaret Chan.


Interstitiel escarre

Interstitiel hydrot boostclosure

* Temps de fermeture de l’ulcère avec HydroTac® : moins de 15 semaines alors que les données de la littérature montrent que 40-60% des ulcères nécessitent 20 à 24 semaines pour cicatriser. (1) Mikosiński, J. et al. Clinical assessment of a foam dressing containing growth factor-enhancing hydrated polyurethanes. J Wound Care.2018;27(9):608-18. HydroTac® : DM de classe IIb – Fabricant : PAUL HARTMANN AG – Organisme notifié : CE 0123. Lire attentivement les instructions figurant dans la notice (et/ou sur l’étiquetage). Remboursé par les organismes d’assurance maladie : consultez les modalités sur le site www.ameli.fr. Réf : 14122018. Date de création : Décembre 2018