Vous recherchez une actualité
Actualités

OSTÉOPOROSE : Trop de CALCIUM augmente le risque cardiovasculaire

Actualité publiée il y a 10 années 6 mois 1 semaine
BMJ

Cette étude publiée dans l’édition en ligne du 19 avril du British Medical Journal ajoute de nouvelles preuves au lien entre les suppléments en calcium et le risque de problèmes cardiaques, en particulier de crise cardiaque, chez les femmes âgées. Ces résultats suggèrent que leur utilisation pour la gestion de l’ostéoporose doit donc être réévaluée.

Une supplémentation en calcium est souvent prescrite aux femmes ménopausées pour entretenir la santé des os. Parfois, ces suppléments sont combinés avec de la vitamine D, mais on ignore si ces suppléments combinés ou non avec la vitamine D, peuvent affecter le cœur.


Cette méta-analyse a porté à nouveau sur les données de l'étude cohorte, Women's Health Initiative (WHI), une étude de sept années de suivi menée sur plus de 36.000 femmes qui n'avait identifié aucun effet cardio-vasculaire pour la prise de calcium combiné avec de la vitamine D, mais la majorité des participants avaient sans doute déjà pris des suppléments de calcium, ce qui pouvait avoir masqué les effets indésirables. Cette équipe de chercheurs, dirigée par le Pr. Ian Reid à l'Université d'Auckland, a de nouveau analysé les résultats de la WHI pour aboutir à la meilleure estimation possible des effets de suppléments de calcium, avec ou sans vitamine D, sur le risque d'événements cardiovasculaires.

Un risque accru d'événements cardiovasculaires: Les chercheurs ont analysé les données de 16.718 femmes qui ne prenaient pas de suppléments de calcium à titre personnel au début de l'étude et constatent que celles qui pris du calcium combiné à de la vitamine D ont été exposées à un risque accru d'événements cardiovasculaires, notamment de crise cardiaque. En revanche, chez les femmes qui prenaient des suppléments de calcium à titre personnel au début de l'étude, le calcium combiné à la vitamine D n'a pas aggravé leur risque cardio-vasculaire.

Les auteurs suggèrent que le changement brusque du niveau de calcium dans le sang après la prise d'une supplémentation est à l'origine de ces effets négatifs, plutôt que la quantité elle-même de calcium consommée. Des niveaux élevés de calcium sanguin sont liés à un durcissement des artères, ce qui peut aussi contribuer à expliquer ces résultats.

Des analyses plus poussées grâce à l'étude des données de 13 autres études, impliquant 29.000 personnes au total constatent également une augmentation régulière du risque de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral associé à la prise de suppléments de calcium, avec ou sans vitamine D.

Cette méta-analyse, essentielle compte tenu de la fréquence de prescription de calcium chez la femme âgée justifie, selon les auteurs, une réévaluation de l'utilisation de suppléments de calcium chez les personnes âgées.