Vous recherchez une actualité
Actualités

PALUDISME: Réveiller le parasite qui dort pour mieux lui donner la mort

Actualité publiée il y a 6 années 5 mois 3 semaines
Nature Medicine

Le paludisme est-il une maladie à vie ? Peut-être que non, après cette étude française menée par des chercheurs du CNRS. Le concept, contrer les récidives de la maladie en réveillant les parasites dormants pour mieux les éradiquer. Ces travaux, présentés dans la revue Nature Medicine pourraient donner lieu à un nouveau traitement contre le parasite, une molécule qui réveille et une molécule qui tue.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Après la piqûre d'un moustique infecté, le parasite responsable du paludisme gagne le foie où il se multiplie. Dans les infections à Plasmodium vivax et P. ovale (Vignette), certains parasites encore dans leur phase d'incubation, nommés « hypnozoïtes », se cachent à l'intérieur des hépatocytes et lorsqu'ils se réveillent, sont capables d'entraîner la libération de nouveaux parasites matures dans le sang, plusieurs mois après la piqûre du moustique. Les hypnozoïtes sont donc, dans le cas des infections à P. vivax et P. ovale d'entraîner des rechutes de la maladie et favoriser à nouveau la transmission. Or les seuls médicaments capables de tuer les hypnozoïtes, la primaquine et la tafénoquine entraînent de graves effets indésirables.


· Pouvoir étudier : En cultivant cette forme hépatique dormante du parasite, cette équipe de chercheurs coordonnée par le Pr Dominique Mazier (AP-HP) et le Dr Georges Snounou, Directeur de recherche au CNRS, est parvenue à cultiver in vitro des hépatocytes infectés par des hypnozoïtes, de manière à ce que ces hypnozoïtes suivent un développement normal et survivent jusqu'à 40 jours. Jusqu'ici, les tests ne pouvaient se pratiquer que sur des macaques infectés avec un parasite proche de P. vivax, P. cynomolgi. Avec cette nouvelle technique de culture les scientifiques vont pouvoir mieux étudier cette forme dormante du parasite.

· Comprendre : Mais ce n'est pas tout, l'équipe est parvenue ensuite à reconstituer l'ensemble du processus d'infection de la forme dormante au réveil, intervenant chez l'Homme.

· Traiter : Enfin, une nouvelle molécule capable d'induire le réveil des hypnozoïtes est identifiée, ouvrant la voie à un traitement à double effet, réveiller pour tuer.

Autres actualités sur le même thème