Vous recherchez une actualité
Actualités

PALUDISME: Une technique de profilage criminel pour contrôler la maladie

Actualité publiée il y a 6 années 1 mois 3 semaines
Methods in Ecology and Evolution

Il s’agit d’un modèle mathématique utilisé par le FBI et adapté par des chercheurs de l'Université Queen Mary de Londres pour contrôler les foyers de paludisme. La technique, présentée dans la revue Methods in Ecology and Evolution, montre ici son efficacité et pourrait être adaptée à d'autres maladies infectieuses.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Dans les cas de crimes en série, la police se retrouve généralement avec un grand nombre de suspects. Pour prioriser leurs enquêtes, les forces de police utilisent une technique de profilage géographique, basée sur les emplacements géographiques des crimes permettant par recoupement de situer le port d'ancrage du criminel, le plus souvent un domicile ou un lieu de travail.


L'équipe montre comment ce modèle de profilage géographique peut être adapté pour cibler le contrôle des maladies infectieuses, dont le paludisme. En utilisant des données provenant d'une épidémie au Caire, les scientifiques de la Queen Mary font la démonstration de l'utilisation des adresses des cas déclarés de paludisme pour localiser les foyers de reproduction des moustiques qui transmettent la maladie.

Alors que les experts devaient jusque-là chercher sur près de 300 km carrés pour identifier 7 sites de reproduction, le modèle permet d'identifier ces mêmes sites en recherchant sur les 2 tiers de la superficie seulement. Et 5 des 7 sites ont été d'abord identifié à la suite d'une recherche réduite à 10,7 km2.

L'approche mathématique ne prend que quelques minutes sur ordinateur, suggérant la méthode particulièrement efficace dans les premiers stades de l'épidémie. De plus, le modèle a la capacité d'identifier la source d'autres maladies infectieuses. L'équipe projette donc de collaborer avec les organismes de santé publique pour adapter la méthode à la tuberculose, le choléra et à la maladie du légionnaire (légionellose).

Source: Methods in Ecology and Evolution 12 MAY 2014 DOI: 10.1111/2041-210X.12190 Spatial targeting of infectious disease control: identifying multiple, unknown sources