Vous recherchez une actualité
Actualités

PARKINSON: Le nouveau test vocal qui incite à donner de la voix

Actualité publiée il y a 7 années 3 mois 3 semaines
PVI

« Que vous soyez en bonne santé ou atteint de la maladie de Parkinson, aidez-nous à réunir l'information vocale nécessaire pour construire un nouveau mode dépistage vocal des symptômes de la maladie. Tout ce que vous avez à faire est de passer un appel téléphonique anonyme de 3 minutes », demande la Parkinson’s Voice Initiative, sur son site, qui met à disposition 7 numéros d’appels correspondant à 7 pays et 7 langues différentes. A quand cette initiative en France ?

Alors que plus de 6 millions de personnes sont atteintes de la maladie de Parkinson dans le monde, il y a un besoin urgent de tests diagnostiques, alors qu'il n'existe pas à ce jour de biomarqueurs reconnus qui permettraient le développement de tests sanguins. Les modes de détection existants sont coûteux, complexes et prennent beaucoup de temps.


Un test non-invasif, fiable et qui ne nécessite que quelques phrases simples de la part du patient : Alors que la voix semble être affectée tout autant que les mouvements par la maladie, le développement d'un test simple qui reposerait sur l'analyse de la voix, et sur la base de son enregistrement est une piste qui apparaît de plus en plus comme très prometteuse. Cela fait plusieurs années que différentes équipes de recherche se penchent sur cette perspective de détection, par analyse de la voix. Ainsi, un professeur de l'Université de Haïfa, le Pr Shimon Sapir avec la collaboration de scientifiques américains et le concours des National Institutes of Health (NIH) avait publié les résultats de ses recherches concluantes en avril 2010, dans le Journal of Speech, Language, and Hearing Research. Depuis de nombreuses études ont été publiées sur le sujet*.

Les symptômes caractéristiques de la maladie de Parkinson incluent une rigidité des muscles, donc de la mâchoire et de l'articulation. Cependant, en général, le diagnostic n'intervient que lorsque déjà 60% des neurones dans la région du cerveau qui contrôle l'activité motrice sont déjà endommagés. Ce nouveau principe de test pourrait être effectué simplement, rapidement, et à distance, et par les patients eux-mêmes, permettant ainsi un diagnostic bien plus précoce. Pour le directeur du projet, Max Petit, un mathématicien du MIT, ce nouveau test peut donc être rapidement adapté à pratique de routine, permettre des décisions thérapeutiques individualisées sous condition de recruter suffisamment de voix pour optimiser la finesse du dépistage.

Son initiative, Parkinson's Voice, a donc pour objectif d'enregistrer 10.000 voix à travers le monde de patients en bonne santé ou atteints par la maladie. A ce stade de développement, le système pourrait identifier la maladie de Parkinson avec une spécificité de 86%.

Sources: Parkinson's Voice Initiative, *Journal of Speech, Language, and Hearing Research

Accéder aux dernières actualités sur Parkinson

Autres actualités sur le même thème