Vous recherchez une actualité
Actualités

PÉNURIE de MÉDICAMENTS: Les U.S. face à une crise sanitaire majeure

Actualité publiée il y a 8 années 2 semaines 2 jours
FDA, American Hospital Association

Une pénurie critique de médicaments courants menace une majorité des hôpitaux américains, obligeant à la substitution lorsqu’elle est possible, par des alternatives majoritairement plus coûteuses. Durant le premier semestre, la quasi-totalité des hôpitaux américains auraient subi la pénurie d’au moins un médicament de première nécessité et plus de la moitié d’entre eux ont dépassé le chiffre de 20 médicaments manquants. Une situation de crise, comme celle récemment dénoncée en France, qui appelle à une réglementation de la production pour la protection des patients.

Aux Etats-Unis, ces pénuries concernent principalement les produits en injection, pour le traitement des cancers, des infections, des maladies cardiaques et des carences nutritionnelles ainsi que les antibiotiques. La Food and Drug Administration qui surveille l'évolution de la pénurie, blâme les fabricants de médicaments et les exhorte de cesser les arrêts de production sans avertissement. L'association américaine de pharmaciens, l'American Society of Health System Pharmacists, point du doigt un système économique et une industrie en crise qui préfère ralentir la production des génériques ou médicaments les moins rentables.


Ce sont plus de 180 médicaments qui sont en rupture de stocks aux Etats-Unis, actuellement et comme depuis un an, selon la FDA qui se dit incapable de prédire quels seront les prochains médicaments concernés et annonce que de nouvelles pénuries sont très probables. Des associations de santé américaines font pression pour l'adoption d'une loi au Congrès qui obligerait les fabricants à respecter un préavis avant de cesser la production de ces médicaments.

Une crise sanitaire nationale majeure : Sous l'impulsion de l'American Hospital Association, les établissements, quand ils le peuvent, ont même pris le pli de stocker les médicaments pour faire face à de nouvelles pénuries. Le système hospitalier américain tourne normalement avec des stocks correspondant à 20 jours de prescription, si possible, les hôpitaux font aujourd'hui 40 jours de stocks, ce qui contribue à aggraver la pénurie. Selon le Syndicat des pharmaciens hospitaliers, la pénurie coûterait 216 millions de dollars au système de santé américain, principalement en temps supplémentaire de personnel hospitalier pour régler les problèmes de pénurie, devenant « une crise sanitaire nationale majeure». Des pénuries qui « coûtent » à un moment où de nombreuses organisations de soins de santé ont eu obligation de réduire les dépenses.

Les patients en pâtissent également, car les médicaments de substitution, souvent plus coûteux sont moins bien remboursés.

Comme en France et dans de nombreux pays : En France, la pénurie de produits anesthésiques avait été dénoncée il y a quelques semaines seulement, par la Société Française d'Anesthésie Réanimation (SFAR) tout comme d'autres pénuries, en pharmacies, concernant des anti-rétroviraux et d'autres médicaments moins coûteux ou génériques. La menace de pénurie est également dénoncée au Canada et dans d'autres pays, soulignant la nécessité d'établir des systèmes pour protéger les patients.

Sources : FDA «Current Drugs Shortage », American Hospital Association “Survey on Drug Shortages”, American Society of Health System Pharmacists “Health Policy Journal Publishes Drug Shortages Article by ASHP Staff »

Autres actualités sur le même thème