Vous recherchez une actualité
Actualités

PERDRE du POIDS commence par un journal alimentaire et manger chez soi

Actualité publiée il y a 7 années 3 mois 2 jours
Journal of the Academy of Nutrition and Dietetics

Vous voulez perdre du poids? Cette étude du Fred Hutchinson Cancer Center, la première étude à examiner l'impact des différents comportements d'auto-surveillance sur le maintien et la perte de poids chez les chez les femmes ménopausées obèses ou en surpoids, fait 3 recommandations simples: Tenez un journal alimentaire, ne sautez pas de repas et éviter de sortir pour déjeuner ou dîner. Pourquoi ? Réponses, simples, dans l'édition du 13 juillet du Journal of the Academy of Nutrition and Dietetics.

C'est le Pr Anne McTiernan, auteur principal de l'étude suggère : « Quand il s'agit de perdre du poids, les essais randomisés comparant différents régimes concluent que la restriction calorique est plus importante que la composition des apports alimentaires tels que la teneur en graisse ou en hydrates de carbone ». Notre objectif était donc d'identifier les types de comportements qui contribuent le mieux à une réduction de calories. L'étude a été menée avec 123 femmes, âgées de 50 à 75 ans, en excès de poids, sédentaires, assignées au hasard à deux groupes d'intervention diététique (régime alimentaire et Régime + exercice). A la fin de l'étude, les participantes des deux groupes avaient perdu en moyenne 10% de leur poids de départ, ce qui était l'objectif. Après une année de suivi, les chercheurs constatent que, · les femmes qui notent régulièrement dans un journal leurs apports alimentaires ont perdu environ 3 kilos de plus que celles qui ne le font pas, · les femmes qui sautent des repas ont perdu près de 4 kilos de moins que les femmes qui n'en sautent pas, · les femmes qui déjeunent « dehors » au moins une fois par semaine ont perdu, en moyenne, 2,5 kilos de moins que celles qui déjeunent à l'extérieur moins fréquemment. L'association entre la réduction de perte de poids et le fait de prendre ses repas dehors est plus élevée lorsqu'il s'agit du déjeuner, plutôt que du dîner.


N'importe quel ordinateur portable, mobile, tablette ou carnet facile à transporter, accessible à tout moment, fera l'affaire. « Pour les personnes qui essaient de perdre du poids, le conseil N°1 fondé sur ces résultats serait de tenir un journal alimentaire pour respecter au mieux les objectifs quotidiens en calories. Il est compliqué de modifier son alimentation lorsqu'on ne porte pas une attention particulière à ce que l'on mange», conclut le Pr McTiernan.

Manger à intervalles réguliers et éviter de sauter des repas : « Si le mécanisme n'est pas complètement clair, nous pensons que de sauter des repas ou rester trop longtemps à jeun peut entraîner une appétence plus élevée vis-à-vis d'aliments à haute teneur en calories. Sauter des repas est associé avec d'autres comportements comme le manque de temps et d'efforts consacrés à la planification et la préparation des repas. Manger trop fréquemment est aussi un obstacle aux bons choix alimentaires".

Manger au restaurant exclut tout contrôle individuel sur les ingrédients et les modes de cuisson, ainsi que sur la taille des portions.

Des résultats qualifiés de prometteurs par les auteurs eux-mêmes, car ils indiquent que quelques règles simples pourraient aider les femmes ménopausées, un groupe à risque plus élevé de gain de poids de contrôler voire de perdre du poids avec succès.

Source: Journal of the Academy of Nutrition and Dietetics doi.org/10.1016/j.jand.2012.05.014 Available online 13 July 2012 Self-Monitoring and Eating-Related Behaviors Are Associated with 12-Month Weight Loss in Postmenopausal Overweight-to-Obese Women et Fred Hutchinson Cancer Center Want to lose weight? Keep a food journal, don't skip meals and avoid going out to lunch, study suggests (Visuel © janinaj - Fotolia.com)

Accéder aux dernières actualités sur l'Obésité

Lire aussi : MÉNOPAUSE: Régime allégé en graisses, ménopause allégée en symptômes

Accéder à nos dossiers-Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Obésité de l'enfant (1/6)
Troubles du comportement alimentaire

Autres actualités sur le même thème