Vous recherchez une actualité
Actualités

PERTE de POIDS: L'embolisation artérielle bariatrique, la nouvelle procédure peu invasive

Actualité publiée il y a 3 années 8 mois 1 semaine
Society of Interventional Radiology

En plein développement, face à l’épidémie croissante d’obésité, la chirurgie bariatrique diversifie ses techniques, en réponse à ses multiples indications. Au tout récent congrès ENDO 2016, la gastrectomie en manchon avec dérivation et interposition iléale a montré son efficacité à apporter, aux patients diabétiques atteints d’obésité légère, un meilleur contrôle glycémique que le plus classique bypass gastrique. Cet essai clinique, présenté à la Réunion annuelle de la Society of Interventional Radiology suggère la sécurité et l'efficacité d’une toute nouvelle procédure de perte de poids, l'embolisation artérielle bariatrique, peu invasive cette fois.

Les médecins de la Johns Hopkins Medicine ont développé la technique et mené cet essai de phase I sur ce nouveau traitement appelé « embolisation artérielle bariatrique ». Les données, bien que préliminaires, non seulement confirment son efficacité dans le maintien de la perte de poids chez les personnes souffrant d'obésité grave. Elles suggèrent aussi que la nouvelle procédure peut déclencher la perte de poids et la réduction de la sensation de faim en réduisant les niveaux de ghréline, une hormone digestive qui stimule l'appétit. Alors que les interventions actuellement disponibles pour traiter l'obésité comme les modifications du mode de vie, dont l'alimentation et la pratique de l'exercice et quelques médicaments ne sont pas toujours efficaces, l'embolisation artérielle bariatrique se révèle une alternative à la chirurgie invasive. L'essai clinique, « BEAT Obesity » (Bariatric Embolization of Arteries for the Treatment of Obesity) a mobilisé une équipe multidisciplinaire de médecins spécialisés dans l'obésité et la perte de poids, des physiologistes, des endocrinologues, gastroentérologues, diététiciens, psychologues et chirurgiens. L'essai pilote a été mené avec 7 participants, principalement des femmes (6), âgées de 31 à 59 ans sévèrement obèses (40


Les participants ont ensuite subi une embolisation artérielle bariatrique, une procédure guidée par imagerie qui implique l'injection de billes microscopiques à travers un petit cathéter inséré dans une petite incision dans la peau de l'aine ou du poignet. Les billes sont destinées à une zone de l'estomac connue pour produire la grande majorité de la ghréline. Les billes réduisent le flux sanguin, ce qui limite la sécrétion de ghréline, ce qui minimise la faim et déclenche la perte de poids. Quels résultats ?

· Chez l'ensemble des patients, l'embolisation bariatrique s'avère sûre, et sans effets indésirables majeurs signalés.

· Tous les patients accusent une perte de poids et des niveaux de réduction de la faim décrits comme remarquables après la procédure. Les niveaux de ghréline sont clairement à la baisse. Précisément,

· la perte de poids s'élève en moyenne à 5,9 - 9,5 et 13,3% à 1,3 et 6 mois.

· les niveaux ou scores de faim déclarés sont réduits, respectivement de 81, 59 et 26% à 2 semaines, 1 et 3 mois.

· les niveaux de ghréline sont réduits de 17,5% à 3 mois.

De premiers résultats qui suggèrent donc l'embolisation artérielle bariatrique comme une intervention sûre et efficace, au-delà de son caractère peu invasif et du temps de récupération bien plus court. D'autres essais cliniques sont nécessaires pour confirmer ces premières données, mais ces conclusions préliminaires sont prometteuses et témoignent des progrès considérables en cours dans les interventions destinées à lutter contre l'obésité.

Autres actualités sur le même thème