Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

PLAIE HÉMORRAGIQUE : Un nouveau pansement hémostatique thermoréactif

Actualité publiée il y a 1 année 4 mois 2 semaines
Biomaterials Science
Le dispositif réagit ainsi rapidement à la température du corps pour arrêter le saignement d'une plaie quelle soit sa température et, une fois le patient stabilisé, peut facilement être retiré avec un lavage salin froid  (Visuel Adobe Stock 198757685)

Cette équipe de bioingénieurs du Terasaki Institute for Biomedical Innovation (TIBI) a mis au point un hémostatique thermoréactif à base d’hydrogel rhéofluidifiant (T-STH : Thermoresponsive shear-thinning hydrogel) permettant un premier traitement en urgence, mini-invasif et thermo adapté des plaies hémorragies externes. Le dispositif, présenté dans la revue Biomaterials Science, réagit ainsi rapidement à la température du corps pour arrêter le saignement d'une plaie quelle soit sa température et, une fois le patient stabilisé, peut facilement être retiré avec un lavage salin froid.

 

Cette nouvelle technologie permet de traiter immédiatement et efficacement les victimes de blessures traumatiques. Une fois le patient pris en charge, le retrait du pansement est indolore, il ne laisse aucun résidu et ne provoque pas de nouveau saignement de la plaie. Le dispositif est particulièrement pertinent dans le traitement des blessures sur le champ de bataille ou dans les zones où l’accès immédiat aux soins médicaux est compromis ou insuffisant, explique l’auteur principal, le Dr Marvin Mecwan, chercheur au TIBI. Enfin, le nouvel hémostatique permet de stopper l'hémorragie pour toute une variété et de formes de plaies.

Le premier hémostatique qui prend en compte la température de la plaie

De nombreuses formes d'hémostatiques sont déjà disponibles dans le commerce, notamment des éponges, des poudres, des feuilles, des gazes et des hydrogels, qui permettent un contrôle efficace des hémorragies. Mais aucun de ces dispositifs n’offre un traitement si rapide et sensible à la température de l'hémorragie. Cette sensibilité à la température est conférée par un polymère appelé poly(N-isopropyl acrylamide). Un agent coagulant, le laponite, confère à l'hydrogel composite des capacités de fluidification par cisaillement soit une capacité de se déformer sous la contrainte et de se reprendre rapidement sa forme ensuite.

 

L’étude :

  • des expériences de laboratoire démontrent que le matériau permet d’arrêter le saignement de plaies dont la température change rapidement;
  • autre avantage, la formulation permet une réduction de 50 % du temps de coagulation sanguine par rapport aux dispositifs existants;
  • d’autres expériences menées sur un modèle de laboratoire imitant le flux sanguin humain réchauffé à la température du corps, confirment que « T-STH » stoppe l’hémorragie au site de la plaie et forme un « bouchon » efficace contre d'autres saignements quel que soit le débit sanguin;
  • enfin, in vivo, sur des souris modèles de plaies hémorragiques, le T-STH démontre des temps de coagulation et un effet antihémorragique comparables aux effets de l’hémostatique Floseal.

 

« Un hémostatique sensible à la température qui améliore l'efficacité et la simplicité du traitement immédiat des plaies traumatiques et a le potentiel de sauver de nombreuses vies ».

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités