Vous recherchez une actualité
Actualités

Pour nos ARTÈRES, le jaune d'œuf aussi mauvais que le tabac

Actualité publiée il y a 8 années 2 mois 1 semaine
Atherosclerosis

Le jaune d'œuf aussi mauvais que le tabac, en ce qui concerne l'athérosclérose ou maladie coronarienne, selon cette étude de l'Université Western Ontario, publiée dans l’édition en ligne du 14 août de la revue Atherosclerosis. Aussi, chez les diabétiques, un œuf par jour multiplie le risque coronarien par 2 à 5. Un résultat finalement peu surprenant étant donné la teneur élevée en cholestérol du jaune d’œuf. Conclusion, la consommation régulière de jaune d'œuf devrait donc être évitée par des personnes à risque de maladie cardiovasculaire. Tout comme la cigarette, bien sûr.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Le Dr J. David Spence, professeur de neurologie, montre que la consommation de jaunes d'œufs accélère l'athérosclérose d'une manière similaire au tabagisme. Son étude menée auprès de plus de 1.200 patients, constate que la consommation régulière de jaunes d'œufs a à 66% le même impact que fumer, sur l'augmentation de la plaque de lipides (athérome) sur la paroi des artères, responsable de la sclérose de l'artère, facteur de risque d'accident vasculaire cérébral et de crise cardiaque.


L'étude a examiné les données de 1.231 hommes et femmes, âgés en moyenne de 61 ans fréquentant les cliniques de prévention vasculaire du Centre hospitalier de Londres. Par échographie, les chercheurs ont mesuré la superficie totale de la plaque puis par questionnaire ont relevé les données de mode de vie, de tabagisme, de nutrition (comme le nombre de jaunes d'œufs) et de médicaments consommés.

2 autres facteurs majeurs, le tabagisme et les jaunes d'œuf : Les chercheurs constatent que l'athérome augmente de manière linéaire avec l'âge, après 40 ans, mais aussi avec 2 autres facteurs majeurs, et de façon exponentielle : Le tabagisme (mesuré en paquets-années) et le nombre de jaunes d'œuf consommés (jaunes d'œuf-années). Ainsi les participants qui ont consommé 3 jaunes d'œufs ou plus par semaine présentent un risque significativement plus élevé de plaque que ceux qui en ont consommé 2 ou moins par semaine.

Il est connu depuis longtemps qu'un apport de cholestérol élevé augmente le risque d'événements cardiovasculaires, et que les jaunes d'œufs ont une teneur en cholestérol très élevée. Aussi, chez les diabétiques, un œuf par jour multiplie le risque coronarien de 2 à 5 fois. Ici, l'étude montre, qu'avec le vieillissement, la plaque s'accumule progressivement dans les artères et les jaunes d'œufs accélèrent encore ce processus, avec un effet estimé équivalent aux 2 tiers de celui du tabagisme.

Cet effet sclérosant du jaune d'œuf est indépendant du sexe, du taux de départ de cholestérol, de la pression artérielle, du tabagisme, de l'indice de masse corporelle et du diabète.

Source: Atherosclerosis Available online 31 July 2012 Egg yolk consumption and carotid plaque

Lire aussi : ARTÈRES: La cigarette beaucoup plus nocive pour les femmes que pour les hommes

Autres actualités sur le même thème