Vous recherchez une actualité
Actualités

PSYCHO: Penser vite, prendre des risques, les deux vont ensemble

Actualité publiée il y a 9 années 10 mois 3 semaines
Psychological Science

Think Fast! Toujours plus vite. Cette étude révèle un lien entre la pensée rapide et la prise de risques. Cette découverte suggère que certaines des innovations telles que celles liées à l’Internet, l’interactivité, des flux constants de mises à jour poussent les gens à aller plus vite et à prendre plus de risques. Ces conclusions issues de 2 expériences sont publiées dans la revue Psychological Science, une revue de l'Association for Psychological Science.

Les pensées peuvent s'écouler lentement ou rapidement. Mais si la journée commence avec plusieurs tasses de café et une boîte de réception pleine d'e-mails avec seulement quelques minutes pour y répondre, la pensée doit être rapide. "Des facteurs environnementaux impactent, tous les jours, la vitesse de notre pensée», explique Emily Pronin, professeur de psychologie à l'Université de Princeton, co-auteur de l'article.


Emily Pronin montre que la vitesse de la pensée peut être modifiée, et qu'être conduit à penser vite met les gens d'humeur positive. Mais, à l'occasion de cette étude, elle se demande aussi si la pensée rapide peut aussi inciter à la prise de risque.

- Dans une première expérience, chaque participant a commencé par la lecture à haute voix de déclarations apparaissant sur un écran d'ordinateur. Les écrans apparaissaient soit à une vitesse deux fois plus élevée que la vitesse normale de lecture, soit deux fois plus faible.

Puis chaque participant devait souffler sur une série de ballons virtuels apparaissant à l'ordinateur. Chaque souffle rapportait cinq centimes à la banque, mais augmentait la probabilité que le ballon se crève. Si le participant s'arrêtait avant que le ballon n'explose, alors il gardait l'argent, sinon, il perdait tout. Les personnes qui avaient été amenées à lire à un rythme plus rapide, ont beaucoup trop soufflé dans les ballons !

- Dans une seconde expérience, les gens regardaient l'une des trois versions d'une vidéo avec une vitesse variable. Les participants ont ensuite répondu à un questionnaire pour préciser leur intention de s'engager dans des comportements à risques, comme –expliquent les auteurs- fumer du cannabis, avoir des rapports sexuels non protégés, quitter son travail à la dernière minute. Les participants qui avaient visionné la vidéo à plus grande vitesse, présentent l'intention la plus élevée d'adopter ces comportements à risque.

A partir de ces expériences, on peut facilement imaginer des méthodes de conditionnement pour modifier, ne serait-ce que temporairement le mode de pensée et la propension à prendre des risques. Les auteurs citent les exemples du monde de la finance, où tout va vite, du jeu, ou de la musique, des univers associés à des comportements à risques.

Source: Association for Psychological Science “Think Fast! Take Risks! New Study Finds a Link Between Fast Thinking and Risk Taking” (Visuel © AHMAD FAIZAL YAHYA - Fotolia.com)

Lire aussi: PSYCHOLOGIE: Winner ou looser? Tout est dans le cerveau

Les JEUX VIDÉO, stimulateurs de matière grise? -

Autres actualités sur le même thème