Vous recherchez une actualité
Actualités

PSYCHOTHÉRAPIE + PROZAC viennent à bout de la peur

Actualité publiée il y a 9 années 9 mois 1 semaine
Science

Cette étude publiée dans l’édition du 22 décembre de la revue Science révèle pourquoi la combinaison antidépresseur (Prozac) et psychothérapie s'avère efficace pour éteindre définitivement la peur que chacun des traitements pris séparément. Une étude menée sur l’animal qui pourra contribuer à nous aider à vaincre nos peurs.

Les chercheurs du Centre des Neurosciences de l'Université d'Helsinki, de l'Emotional Brain Institute Nathan Kline Institute du New York University Medical Center et de la Columbia University (New York), montrent sur la souris que les antidépresseurs rendent la psychothérapie plus efficace. Nina Karpova et ses collègues ont découvert par des expériences chez la souris que seule la combinaison d'exercices d'extinction de la peur et la prise régulière de fluoxétine permettait d'effacer définitivement les peurs chez le rongeur. Sans les deux traitements simultanés, les souvenirs de peur finissent par réapparaître chez les souris, précisent les auteurs.


Pour étudier comment les antidépresseurs influencent les systèmes de réponse de l'humeur à l'expérience vécue, les chercheurs ont conditionné des souris à la peur. Avec des antidépresseurs du type fluoxétine (Prozac), les chercheurs parviennent à « ramener » les neurones de souris à un état juvénile de plasticité permettant d'effacer en profondeur les souvenirs phobiques et de favoriser une action en profondeur des techniques psychothérapeutiques. Le traitement par fluoxétine augmente la plasticité synaptique, convertit les circuits de la mémoire la peur à un état plus immature.

Les scientifiques concluent que les effets pharmacologiques des antidépresseurs type Prozac doivent être combinés avec une rééducation psychologique pour réorganiser les circuits neuronaux rendus plus immatures donc plus plastiques par le traitement.

Source: Science 23 December 2011: Vol. 334 no. 6063 pp. 1731-1734 DOI: 10.1126/science.1214592 Fear Erasure in Mice Requires Synergy Between Antidepressant Drugs and Extinction Training (© Sergii Figurnyi - Fotolia.com)

Lire aussi:

NEURO : Sans son amygdale, le cerveau n'a plus peur de rien

CERVEAU : Les circuits neuronaux de la peur identifiés -

Autres actualités sur le même thème