Vous recherchez une actualité
Actualités

RÉGIME MÉDITERRANÉEN: Il rallonge les télomères et peut prolonger la vie

Actualité publiée il y a 4 années 11 mois 2 semaines
BMJ

Dans le prolongement de tous ses bénéfices pour la santé, plusieurs études ont déjà démontré que le régime méditerranéen peut contribuer à prolonger la vie, de quelques années. Cette nouvelle étude américaine démontre qu’une adhésion au régime méditerranéen est bien associée à une longueur plus importante des télomères, ces « capuchons » de protection situés aux extrémités des chromosomes qui sont des biomarqueurs de vieillissement. Cette démonstration présentée dans le British Medical Journal confirme donc un point essentiel : Ce régime alimentaire est bien associé à un marqueur connu de la longévité.

· Le régime méditerranéen est de plus en plus documenté comme associé à des bénéfices pour la santé dont un risque réduit de mortalité et de maladies chroniques, comme les maladies cardiaques. Il se caractérise par une consommation élevée de légumes, fruits, noix, légumineuses (comme les pois, fèves et lentilles), de céréales (principalement non raffinées), d'huile d'olive vs une faible consommation de graisses saturées. Il comprend également un apport modérément élevé de poissons, une faible consommation de produits laitiers, de viande et de volaille et enfin, une consommation régulière mais modérée de vin, avec le repas. · Les télomères, biomarqueurs du vieillissement, sont ces « capuchons » de protection composés de séquences d'ADN répétitives situés aux extrémités des chromosomes qui raccourcissent à chaque fois qu'une cellule se divise. Ces combinaisons d'ADN et de protéines permettent aux chromosomes de rester stables, mais lorsque les télomères raccourcissent et se désagrègent, les cellules vieillissent et meurent. Ainsi, des télomères plus courts ont été associés à une espérance de vie diminuée et un risque accru de maladies liées au vieillissement, des télomères plus longs associés à la longévité. Le raccourcissement des télomères est accéléré par le stress et l'inflammation et de précédentes études ont montré que modifier certains facteurs de mode de vie, comme l'alimentation, l'exercice mais aussi la méditation pouvait contribuer à rallonger la longueur des télomères. Ici, les auteurs montrent que l'adhésion au régime méditerranéen est bien de nature à atténuer le raccourcissement des télomères.


L'équipe de chercheurs américains menée par le Dr Immaculata De Vivo, professeur agrégé à l'Hôpital Brigham and Women et à la Harvard Medical School a donc examiné cette association entre l'adhésion au régime méditerranéen et la longueur des télomères chez 4.676 femmes d'âge moyen en bonne santé participant à la cohorte Nurses' Health Study qui ont renseigné leurs apports alimentaires par questionnaire et subi un test sanguin pour la mesure de la longueur de leurs télomères. Un score d'alimentation sur 9 points a été calculé pour représenter, pour chaque participante, un degré d'adhésion au régime méditerranéen.
-Après ajustement avec les différents facteurs de confusion possibles, les chercheurs montrent qu'une plus forte adhésion au régime méditerranéen est bien significativement associée à des télomères plus longs.

-Chaque augmentation d'1 point du score correspond précisément à 1,5 année de vieillissement en moins des télomères, ce qui suggère que même de petits changements dans le régime alimentaire vers l'adhésion au régime méditerranéen, sont associés à des télomères plus longs.

-Aucun des aliments ou nutriments individuels consommé dans le cadre du régime alimentaire n'est associé à la longueur des télomères, suggérant que c'est la combinaison qui est associée à ce bénéfice « longévité »,

Ces résultats confirment le régime méditerranéen comme « une pierre angulaire des conseils diététiques » - écrivent les auteurs, que ce soit pour la prévention des maladies cardiovasculaires, mais, plus globalement pour le risque de décès.

Un éditorial publié dans la même édition suggère que des facteurs de fond génétiques, reflétant l'ascendance, pourraient probablement expliquer en partie la variation de l'association entre les habitudes alimentaires et la longueur des télomères, et que de futures études devraient être menées sur cette possibilité d'interactions entre les gènes, l'alimentation et le sexe.


Source:
BMJ2014;349:g6843 02 December 2014

doi.org/10.1136/bmj.g6674 Mediterranean diet and telomere length in Nurses' Health Study: population based cohort study

doi: org/10.1136/bmj.g6843 Mediterranean diet and telomere length

Pour en savoir plus sur les Télomères

Lire aussi : Un MODE de VIE sain rallonge les télomères et prolonge la vie

Le RÉGIME MÉDITERRANÉEN pour vivre 2 à 3 années de plus -

Autres actualités sur le même thème